De la pluie, du grésil, de la neige, du vent, c’est tout un mélange qui attend les citoyens.

Pluie, grésil et neige pour le week-end

La Tuque — D’un bout à l’autre de la région, les précipitations marqueront le week-end. De la pluie, du grésil, de la neige, du vent, c’est tout un mélange qui attend les citoyens. Bien qu’elle ne puisse être totalement écartée, la possibilité de recevoir du verglas sera mince.

«Ce sera définitivement un week-end compliqué pour tout le Québec», affirme le météorologue d’Environnement Canada, Simon Legault.

Les sports d’hiver seront difficiles samedi alors que la région devrait recevoir entre 15 et 20 millimètres de pluie. 

«Il n’y aura pas d’impacts au niveau d’inondations. On a parlé avec des experts au niveau des rivières et ça ne semble pas être majeur», souligne M. Legault.

En fin de journée samedi, la Haute-Mauricie devrait voir la pluie se transformer en neige et graduellement la situation deviendra la même dans le sud de la Mauricie.

«Plus on est au sud et proche du fleuve, plus il y aura un mélange de grésil et de neige. Il y a un risque de pluie verglaçante, mais ce ne sera pas si mal. Ça semble se tenir plus près de la région de Montréal. […] C’est certain que tracer la limite de la pluie verglaçante, du grésil, de la neige, ce n’est jamais facile. On y va au mieux de ce que l’on est capable de prévoir», affirme le météorologue d’Environnement Canada, Simon Legault.

L’accumulation de neige pourrait atteindre 25 à 30 centimètres du côté de La Tuque. Le vent sera particulièrement présent dans la nuit et en matinée dimanche. La poudrerie pourrait causer des maux de tête aux automobilistes. Les vents vont être plus forts dans les secteurs près du fleuve. 

«Comme on attend moins de pluie verglaçante dans le secteur de Trois-Rivières, il n’y aura peut-être pas beaucoup d’impacts, mais les conditions routières risquent d’être glacées et un peu désagréables»

La situation n’est toutefois pas anormale à ce temps-ci de l’année, selon Environnement Canada. 

«On en a chaque hiver lors de certains redoux. Le système qui nous arrive amène typiquement ce genre de précipitations. Ce n’est pas anormal le phénomène qu’on va vivre ce week-end», note le météorologue.

Les citoyens peuvent également communiquer leur constat sur le terrain avec les spécialistes d’Environnement Canada afin de mieux dresser le portrait de la situation.

«On fait de la météo participative via Twitter et courriel. Les gens peuvent rapporter ce qui se passe chez eux. Les quantités reçues, le type de précipitation… Est-ce que c’est du grésil, de la pluie? On utilise le mot-clic MeteoQc et par courriel meteoqc@canada.ca. On regarde les données et ça peut nous aider», explique M. Legault.

Heureusement, les précipitations devaient être terminées en fin de journée dimanche et tout devrait être revenu dans l’ordre pour le retour au travail lundi. 

Le MTQ au travail

En raison des avertissements météorologiques en vigueur dans plusieurs régions du Québec, le ministère des Transports (MTQ) a fait savoir qu’il allait assurer les opérations d’entretien requises afin de limiter les conséquences des conditions hivernales sur les déplacements.

«Tout au long des précipitations, les équipements nécessaires seront déployés sur le réseau routier afin d’appliquer les produits fondants ou abrasifs nécessaires. Par la suite, le ministère mettra en œuvre les moyens appropriés afin que la chaussée soit dégagée le plus rapidement possible. Ainsi, les opérations d’entretien du réseau routier seront adaptées en fonction de la nature et de l’intensité des précipitations», a indiqué le MTQ.

Une surveillance accrue du réseau routier sera également effectuée. On rappelle toutefois que les usagers de la route devront faire preuve d’une grande prudence et adapter leur conduite en fonction des conditions routières. 

Les automobilistes pourront s’informer des conditions routières sur les différentes plateformes du Québec 511 (Web, application mobile, téléphone) et planifier leurs déplacements en conséquence. Ils peuvent également signaler au ministère toute situation dangereuse ou inhabituelle en composant le 511.

Conditions extérieures à risque

Le CIUSSS MCQ a rappelé que divers risques sont associés à ce type d’événement météorologique et qu’ils peuvent représenter un danger pour la santé et la sécurité de la population. 

Les risques d’accidents ou de blessures augmentent de façon significative lors de périodes de verglas. La chaussée peut devenir très glissante rendant les déplacements à pieds moins sécuritaires et augmentant les risques de chutes. On conseille d’adapter ses comportements. 

Le CIUSSS MCQ suggère de prévoir le nécessaire à l’épicerie et à la pharmacie pour éviter de sortir lors des conditions de verglas, d’utiliser des dispositifs antidérapants tels que des crampons à enfiler sur les bottes, et de prévoir plus de temps pour les déplacements en voiture s’ils sont nécessaires.

Consignes en cas de panne d’électricité

Le verglas peut également être la cause de pannes d’électricité. Dans le but d’éviter les risques d’incendie, de brûlure et d’intoxication au monoxyde de carbone à cause des appareils de chauffage ou d’éclairage d’appoint, le CIUSSS suggère quelques conseils de sécurité. 

D’abord, il ne faut pas utiliser d’appareils fonctionnant au gaz comme une cuisinière, une chaufferette d’appoint, une chaufferette de camping ou un barbecue dans le but de chauffer l’intérieur de votre domicile. Les génératrices doivent être installées à l’extérieur et il est préférable d’installer un avertisseur de monoxyde de carbone.

Si la panne se prolonge, le CIUSSS suggère de s’informer de ses proches, de vérifier si la municipalité a prévu des lieux d’hébergement sécuritaires et de trier les aliments pour éviter les intoxications alimentaires. 

Par ailleurs, Vallée du parc a annoncé la fermeture de sa station pour la journée de samedi en raison des conditions météorologiques. La station Val-Mauricie sera quant à elle fermée samedi et dimanche.