Des nids-de-poule font leur apparition un peu partout avec le redoux, dont ici sur la rue Jérôme-Hamel à Trois-Rivières.

Place aux nids-de-poule

Le redoux des derniers jours entraîne avec lui les traditionnels nids-de-poule qui ont envahi les rues au cours des derniers jours. À Trois-Rivières comme à Shawinigan, les équipes des Travaux publics sont à pied d'oeuvre afin de réparer les dégâts sur la chaussée.
Selon le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant, il devient de plus en plus fréquent qu'en pleine période hivernale, les employés municipaux doivent intervenir pour réparer des nids-de-poule. «Avec les changements climatiques, on a de plus en plus de redoux durant les hivers et ce n'est vraiment pas rare qu'on ait à en réparer», indique-t-il.
D'ailleurs, depuis le 1er novembre dernier, plus de 3200 nids-de-poule ont été réparés seulement dans les rues de Trois-Rivières, et ce, avant même que le printemps soit officiellement arrivé.
«Aussitôt qu'il y a un redoux, on ressent les effets sur l'état de la chaussée», rappelle M. Toutant.
Au cours des prochains jours, entre trois et cinq équipes devraient être dépêchées à temps plein à la réparation de ces trous dans la chaussée, croit le porte-parole de la Ville, ajoutant qu'au moins une équipe a travaillé sur la réparation de la chaussée à peu près tous les jours cet hiver.
À Shawinigan, l'opération de déglaçage des rues a déjà débuté depuis samedi par les employés du Service des travaux publics de la Ville ainsi que les sous-traitants en déneigement.
Les niveleuses et souffleuses s'affairent donc à enlever les roulières et élargir les rues, des opérations qui devraient se poursuivre jusqu'à mercredi.
La Ville invite également les citoyens à signaler les nids-de-poule pour que les équipes affectées à leur réparation puissent intervenir de façon efficace. Il suffit de communiquer avec le Service aux citoyens au (819) 536-7200 ou par courriel à information@shawinigan.ca.
De son côté, la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ) rappelle que lors de la période de dégel, des restrictions de charges s'appliquent pour les véhicules des propriétaires, exploitants et conducteurs de véhicules lourds sur l'ensemble du réseau routier au Québec. Des contrôles seront en activité pendant de longues périodes au cours des prochaines semaines pour la surveillance des différents axes routiers.
En 2016, la période de dégel s'est étalée sur 56 jours, durant lesquels 17 845 interventions en poste de contrôle et sur route ont été effectuées. Pas moins de 36 % des constats d'infraction concernant une surcharge en 2016 ont été remis pendant la période de dégel.