William Lévesque assure la mise en scène du spectacle Place aux aînés

Place aux aînés: jamais trop tard pour réaliser ses rêves

«Quand on aime on a toujours 20 ans», dit la chanson. Si l’amour de la musique a le même effet, on peut dire sans hésiter qu’il y a des aînés de Trois-Rivières qui ont découvert leur fontaine de jouvence et les spectateurs en auront une preuve éclatante au spectacle Place aux aînés, les 22 et 23 septembre, à 14 h, à la salle J.-Antonio-Thompson.

Pour convaincre les journalistes toujours à l’affût des faits, les concepteurs de l’événement leur ont offert une prestation de Jacques Turcotte, mardi, lors du dévoilement de la programmation du spectacle. Grâce à son numéro, impossible de ne pas croire en la jeunesse éternelle. Après les messages d’intérêt public sur la bonne alimentation et le sport, à quand ceux sur les bienfaits de la chanson? Séducteur et dynamique, l’homme qui dit avoir 74 ans – on a des doutes – a chanté Blueberry Hill avec style. Pourquoi a-t-il décidé de monter sur scène? «Ça m’amène de la joie et du plaisir, c’est tout ce qui est important pour moi. Et ça m’amène aussi des amis!», lance-t-il, en riant.

En plus de la joie et du plaisir, Place aux aînés c’est 12 chanteurs de 55 ans et plus, 21 numéros, principalement de chants, 13 musiciens professionnels sur scène, un invité-surprise et un tout nouveau metteur en scène, William Lévesque, qui œuvre aussi au sein des Productions de la
42e Rue.

«Le spectacle sera très diversifié parce que les chanteurs le sont. Vous allez assurément rire, pleurer, réfléchir. On essaie de maximiser les chansons, maximiser les idées, maximiser les histoires afin de créer certaines émotions chez le public», explique M. Lévesque, qui était directeur musical de l’événement l’an dernier.

Du rétro à la grande chanson française sans oublier quelques titres en anglais, beaucoup de chansons très connues seront présentées, le tout pimenté de la touche personnelle de M. Lévesque et de, bien sûr, leur interprète. «Chaque chanson va avoir sa propre couleur. Je me suis amusé à essayer de maximiser les choses et à rendre ça un peu plus personnel. Donc, les gens vont venir entendre cette chanson peut-être pour une centième fois, mais cette fois-ci, ce sera différent. Par une voix d’abord qu’ils n’ont pas entendu souvent, et aussi avec un arrangement qu’ils n’ont jamais entendu, parce qu’il est fait expressément pour eux. À l’exception de quelques pièces dont on a voulu garder le caractère très précis», raconte M. Lévesque.

Jacques Turcotte a offert une prestation lors de la conférence de presse.

Si les chanteurs ont tous des goûts musicaux ou un style qui leur sont propres, ils sont unis par leur amour de la musique et leur désir d’offrir une prestation inoubliable. «Ce qui est intéressant c’est qu’ils sont vraiment ouverts à tout. Pour plusieurs, ils ont chanté pendant des années, et là on leur amène peut-être un côté différent de l’interprétation. C’était mon rôle d’ailleurs de les amener ailleurs dans l’interprétation. Ils sont très ouverts. C’est un vrai bonheur de travailler avec eux», souligne Éric Langevin, assistant à la mise en scène.

L’émotion sera évidemment au rendez-vous lors de cet événement qui permet aux artistes de présenter leur passion à leurs proches sur une grande scène. «Il y en a plusieurs qui appréhendent ce moment-là parce que c’est quand même à la salle J.-Antonio-Thompson devant leur famille, mais en même temps, c’est un beau privilège, et je pense qu’ils le voient que c’est un privilège d’être là, et pour nous, c’est un privilège de les accompagner», confie M. Langevin.

Parmi les participants, Roger Pozier, un retraité du Nouvelliste, va chanter une composition de son cru. Place aux aînés est l’occasion de renouer avec ses premières amours puisque dans sa jeunesse, il faisait partie d’un groupe de musique. Avec les années, les obligations liées au travail et à la famille l’ont éloigné de la musique. «À l’époque, j’aurais voulu composer mes chansons. Ça m’est toujours resté en tête. Je m’étais dit que lorsque j’allais prendre ma retraite, j’allais monter un show de musique et voir ce que ça donnerait si je faisais mes propres chansons.» Et voilà qu’il pourra le faire devant une salle comble à la salle Thompson. «J’ai la chance de faire ma première chanson devant mon premier public, accompagné par un directeur musical, un directeur théâtral et des musiciens professionnels à la salle Thompson. Comme quoi à la retraite, on peut réaliser nos rêves.»

Le spectacle sera animé par Philippe Champagne et Jessica Côté. Très peu de billets au coût de 10 $ sont toujours disponibles au 819 380-9797 ou sur enspectacle.ca.