Le relais pour la vie d’Hérouxville devient le relais pour la vie Mékinac. Sur la photo: Mélanie Thiffeault, présidente d’honneur, Bernard Thompson, préfet de la MRC de Mékinac, Stéphanie Gaudreau, agente de développement de l’Association canadienne du cancer, Yves Germain, porte-parole des porteurs d’espoir et Cynthia Ayotte, coprésidente du comité organisateur.

Place au Relais pour la vie de Mékinac

SAINT-TITE — Dans le cadre de son 10e anniversaire, le Relais pour la vie d’Hérouxville change de nom et sera dorénavant connu comme étant le Relais pour la vie de Mékinac.

Ce changement d’appellation permettra notamment aux organisateurs de promouvoir leur rassemblement dans toutes les municipalités de Mékinac. C’est d’ailleurs le 29 février prochain que le seul relais hivernal au Canada se tiendra, de midi à minuit, au Camp Val-Notre à Hérouxville.

Le comité organisateur espère que le fait que leur événement célébrera ses dix ans permettra de créer un grand mouvement de solidarité. Dans cette optique, il souhaite amasser plus de 55 000 $ et attirer des équipes provenant de partout dans Mékinac. Il lance entre autres un défi aux maires des dix municipalités de créer au moins une équipe par localité.

«La 10e édition se déroulera sous le thème des traditions québécoises et il y aura plein de surprises», souligne Cynthia Ayotte, coprésidente du comité organisateur.

«Le Relais pour la vie ne porte pas sur le cancer, mais plutôt sur les gens. Les gens qui marchent et qui célèbrent la vie, et ce, malgré le cancer. La vie ne devrait pas s’arrêter lorsqu’on reçoit un diagnostic de cancer», poursuit quant à elle Mélanie Thiffeault, présidente d’honneur de l’événement.

Rappelons que les fonds recueillis dans le cadre des Relais pour la vie permettent d’agir contre le cancer. Grâce à la générosité des gens de la région, la Société canadienne du cancer finance notamment la recherche de pointe sur plus de 100 types de cancer, offre des programmes et services pour prévenir le cancer, aide les personnes touchées par le cancer quand elles vivent des moments difficiles et incite les gouvernements à apporter d’importants changements.