Anthony Lafrenière Gélinas, 17 ans, organise la Grande foire de Trois-Rivières, qui aura lieu dans le stationnement du centre commercial Les Rivières.

Place à une nouvelle fête foraine à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Le stationnement du centre commercial Les Rivières se transformera en fête foraine, du 19 au 22 septembre, pour la première édition de la Grande foire de Trois-Rivières, événement organisé par Anthony Lafrenière Gélinas, qui n’a que 17 ans.

«Ça fait deux ans que je mijote l’idée», affirme le jeune homme originaire de Shawinigan. Ce dernier, qui se décrit comme un amateur de parcs d’attractions, a choisi d’implanter un événement de fête foraine à Trois-Rivières, qui comptera près d’une vingtaine de manèges, en plus de structures gonflables pour les enfants et de cantines. Bref, tout ce que l’on retrouve habituellement dans ce type d’événement.

Parmi les manèges de l’entreprise Fun show amusement que l’on retrouvera à la Grande foire de Trois-Rivières, on compte le Graviton, un manège aux allures d’une navette spatiale dans lequel on ne sent pas la gravité, et une grande roue nouveau genre dont les sièges sont remplacés par des bancs pouvant accueillir trois personnes.

Comme l’accès au site est gratuit, les visiteurs devront payer seulement s’ils souhaitent profiter des manèges. En prévente, le bracelet pour une journée se vend 21,74$, alors que le coût pour le bracelet pour deux jours et plus est de 34,79$. Des coupons seront également vendus sur place.

Malgré son jeune âge, cela fait quelques années qu’Anthony Lafrenière Gélinas s’implique dans la coordination et la gestion d’événements. Il a notamment participé à l’organisation du parcours de peur implanté au centre-ville de Shawinigan durant la période de l’Halloween, où il travaillait au sein d’une équipe d’une quarantaine de personnes. Toutefois, la Grande foire de Trois-Rivières ne tient que sur ses épaules. «Tous les contacts, les téléphones, les médias, c’est moi qui fais ça tout seul», dit-il. Le jeune homme est déjà en train d’étudier les possibilités de développement pour cette fête foraine, qu’il souhaiterait éventuellement jumeler à un autre événement d’envergure dans la région. Toutefois, l’organisateur préfère se concentrer d’abord sur la première édition. «C’est comme une année d’essai pour voir si ça fonctionne, puis après ça, dans les prochaines années, s’il y a un bon marché, j’ai des projets pour faire grossir l’événement d’une autre façon», indique-t-il.

Anthony Lafrenière Gélinas estime qu’il devrait attirer environ 5000 visiteurs à la Grande foire de Trois-Rivières. Sur la page Facebook de l’événement, qui a été créée il y a un peu plus d’une semaine, plus de 3 600 indiquent être intéressées à y participer.