Jimmy Lessard est le commandant de l’Escadron 646 de La Tuque.
Jimmy Lessard est le commandant de l’Escadron 646 de La Tuque.

Place à La Tuque givrée

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
LA TUQUE — Plus de 200 cadets âgés entre 12 et 18 ans d’un peu partout dans la province se réuniront à La Tuque, du 14 au 16 février, dans le cadre de l’exercice hivernal de la Mauricie. L’Escadron 646 de La Tuque sera l’hôte de l’événement La Tuque givrée qui se déroulera dans la forêt-école de l’École forestière de La Tuque.

«Les jeunes sont très motivés. Ils sont très excités et allumés», lance d’entrée de jeu Jimmy Lessard, commandant de l’Escadron 646.

«C’est un exercice de survie hivernal. Durant la fin de semaine, les jeunes vont pouvoir faire de la raquette, utiliser un GPS, faire une formation de premiers soins par temps froid… Ils vont pouvoir assister aussi à une démonstration de ce qu’on appelle un «ice breaking» qui sera fait par un membre des Forces canadiennes pour apprendre quoi faire si jamais la glace cédait sous leurs pieds. Ça va être très intéressant pour les jeunes», ajoute-t-il.

Les participants, qui seront accompagnés de 45 membres du personnel, auront également l’occasion de dormir à l’extérieur durant le week-end. Ils seront maîtres de leurs abris dans certains cas.

«Les plus jeunes vont dormir dans des tentes militaires avec le matériel fourni par les cadets, l’autre groupe va dormir dans des abris de type Quinzee, un genre d’igloo. Ils vont devoir le faire eux-mêmes pour finalement dormir à l’intérieur. Il fait habituellement 4 à 5 degrés dans ces abris-là», souligne M. Lessard.

Les plus vieux qui seront dans le groupe défi devront, avec leur expérience dans le passé et les formations de la fin de semaine, décider eux-mêmes quel type d’abris ils voudront aménager.

«Ils vont avoir un matériel limité et ils vont devoir improviser. Ils vont être en mode survie pour cette expérience. C’est un bon défi! […] On a un site unique pour faire ça, on a de l’espace et de la forêt, c’est une denrée rare pour certains citadins qu’on va accueillir chez nous», note Jimmy Lessard.

Au-delà du défi de survie, l’expérience va permettre aux jeunes de faire des rencontres enrichissantes.

«Dans les cadets, on prône le développement de l’activité physique et du bon citoyen. Ça passe aussi par de bonnes relations! Ce qui va être spécial, c’est que les jeunes vont se regrouper avec d’autres personnes qu’ils ne connaissent pas nécessairement et ils vont devoir établir des liens forts entre eux durant l’événement afin de réaliser les différents défis. C’est la même chose pour le personnel.»

Les jeunes passeront la première nuit à l’école secondaire Champagnat. La cafétéria sera également mise à contribution pour nourrir les jeunes. Les participants auront également droit à des rations militaires sur le terrain. Évidemment, tout sera mis en place pour assurer la sécurité des jeunes.

«Notre plus grand défi, c’est le froid. Pour contrer ça, on va fournir des sacs de couchage adaptés, on a des manteaux, des mitaines, des bas… On a aussi un endroit pour sécher les vêtements. On est prêt à faire face à la gestion du froid. On souhaite juste que Dame Nature collabore un peu, mais on sait qu’il va se boire pas mal de café et de chocolat chaud», affirme Jimmy Lessard.

«On est prêt à recevoir tout le monde et on pense que ce sera unique», a-t-il conclu.