La coordination de la Grande guignolée des médias s'attend à ce que l'édition 2013 ait permis d'amasser environ 150 000 $ en argent et quelque 25 tonnes de denrées.

Place à la grande guignolée des médias

La générosité de la population sera sollicitée jeudi à l'occasion de la 14e grande guignolée des médias. Alors que l'économie de la région est chancelante, les demandes d'aide sont en progression constante, particulièrement à l'aube de la période des Fêtes.
«Ça fait dix ans que je suis à la grande guignolée des médias et depuis la situation économique s'est dégradée. Ce n'est pas uniquement des personnes sur l'assurance-emploi ou sur l'aide sociale qui ont des besoins alimentaires. On voit de plus en plus des jeunes familles et des travailleurs demander des paniers de Noël», affirme le coordonnateur de la grande guignolée des médias de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Pierre Bernard. Les demandes pour des paniers de Noël auraient d'ailleurs augmenté de 8 à 10 % cette année dans la région.
L'an dernier, la générosité de la population était au rendez-vous. Pas moins de 159 000 $ et 29 tonnes de denrées alimentaires avaient été amassés pour une valeur totale de 450 000 $, permettant d'offrir 5000 paniers pour que des familles démunies de la région puissent célébrer Noël en toute dignité.
«Chaque panier vaut environ 120 $», précise M. Bernard. «Nous souhaitons en faire cette année autant que nous pouvons. La région a été durement touchée par des fermetures d'entreprises, c'est pourquoi je suis conscient que certains peuvent donner moins. Mais l'important, c'est de donner.»
La grande guignolée des médias nécessite la participation de plus de 500 bénévoles répartis aux 75 points de collecte à travers la Mauricie et le Centre-du-Québec.
Des bénévoles du Centre Roland-Bertrand, du Centre d'action bénévole de Grand-Mère, des Artisans de la paix, du Centre d'action bénévole de Maskinongé, de Moisson Mauricie/Centre-du-Québec, de la Société Saint-Vincent-de-Paul, du Centre plateau Laval/Centre d'action bénévole de Bécancour, de la Ressource aide alimentaire de Nicolet ainsi que des 19 médias participants récolteront donc les dons dans plusieurs supermarchés, commerces et à différentes intersections de la région.
Les organisateurs entendent utiliser davantage la technologie cette année. En plus d'une chaîne YouTube où sera diffusée des vidéos de la journée, la grande guignolée publiera des messages sur sa page Facebook. Il est également possible de donner via le site Web de la guignolée. Notons en terminant que la 14e campagne se poursuit jusqu'au 24 décembre.