Michel Angers

Piscine à Shawinigan: autre rejet de soumissions

SHAWINIGAN — Une fois de plus, le conseil municipal de Shawinigan a rejeté toutes les soumissions déposées à la suite d’un appel d’offres dans le cadre du projet de réfection à la piscine du parc Antoine-St-Onge, lors de sa dernière assemblée publique régulière. Le maire, Michel Angers, reconnaît maintenant que ce chantier ne pourra être complété avant le 31 décembre 2017, comme le stipule le Programme d’infrastructure communautaire de Canada 150.

Cette fois encore, les prix trop élevés qui ont été soumis ont forcé les élus à garder le pied sur le frein, malgré l’échéance du programme qui arrive à grands pas. Rappelons qu’en octobre, le conseil municipal avait pris la même décision, dans le cadre d’un appel d’offres portant sur le démantèlement et la gestion des matières dangereuses pour le système de filtration. Cette fois, la demande de propositions portait sur le remplacement des systèmes de filtration et autres travaux connexes.

L’été dernier, les élus avaient adopté un règlement d’emprunt de 770 000 $ pour enfin réaliser ces investissements très attendus. La disponibilité d’une aide financière dans le cadre du Programme infrastructure communautaire de Canada 150 les avait incités à accélérer la cadence, mais dans les «conditions essentielles» de cette enveloppe, il est précisé que «le projet doit être achevé au plus tard le 31 décembre 2017». Les rejets de soumissions rendent maintenant ce critère impossible à rencontrer.

«Les entrepreneurs qui travaillent ces temps-ci dans la terre gelée, ils exigent trop cher», constate M. Angers. «Nous allons présenter une demande de prolongation du PIC 150 pour reprendre l’appel d’offres au printemps et peut-être, avoir de meilleurs prix.»