Le député sortant de Champlain, Pierre Michel Auger, sera candidat à sa réélection en octobre prochain.

Pierre Michel Auger sollicite un troisième mandat

Trois-Rivières — Sans grande surprise, le député de Champlain, Pierre Michel Auger, a une fois de plus obtenu samedi la confiance des membres du Parti libéral de sa circonscription en vue des prochaines élections prévues l’automne prochain. Le député affirme par ailleurs que la plus grande réalisation de son mandat actuel est le maintien des services à l’urgence Cloutier-du Rivage.

«Si ça n’avait pas été de mon travail durant quatre ans, le Centre Cloutier-du Rivage n’offrirait plus de soins de santé», assure le député de Champlain. «Il y aurait eu d’autres vocations.»

À l’origine, la volonté du ministère de la Santé était de conserver le CHSLD de Cloutier-du Rivage et d’utiliser les locaux laissés vacants par la fermeture de l’urgence pour entreposer du matériel. 

«Maintenant, c’est le statu quo. Cloutier-du Rivage va maintenir les services de soin», ajoute le député de Champlain et candidat pour les prochaines élections. 

Si jamais les électeurs de Champlain accordent leur confiance à Pierre Michel Auger pour une troisième fois (élu 2007 et 2014), ce dernier entend faire avancer le dossier de l’ancienne usine Aleris. Il estime que ce site de l’usine actuellement
en démolition doit être mis en valeur une fois la décontamination terminée. 

«Il faut éventuellement qu’on redonne aux citoyens le site pour qu’on y développe des projets. La Ville de Trois-Rivières a déjà un projet domiciliaire. Est-ce que ça s’arrêtera à ça, on ne sait pas, mais c’est déjà
une idée. On va faire en sorte de décontaminer le site», affirme le député libéral de Champlain. 

Parmi les autres dossiers qui seraient sur la table de Pierre Michel Auger après les élections, il y a la réfection de la route 361 à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, l’agrandissement de l’école de Saint-Maurice ainsi que la pérennité de l’observatoire
du Cégep de Trois-Rivières à Champlain. 

«Nous avons déjà cette infrastructure importante pour l’éducation et le tourisme, on doit la conserver», soutient-il en précisant qu’il faut arriver à une solution permanente pour éviter que l’enjeu de la survie de l’observatoire resurgisse chaque année. 

«Il y a des investissements majeurs à faire notamment au niveau du télescope, mais on a une installation et un site incroyables. Le projet du Cégep de Trois-Rivières a déjà été déposé à Québec.» 

Le redécoupage de la carte électorale a, en plus d’éradiquer une circonscription de la Mauricie, agrandi substantiellement le territoire de la circonscription de Champlain. Ainsi, les électeurs de sept municipalités de la MRC de Mékinac seront courtisés par Pierre Michel Auger. 

Le député libéral sortant soutient qu’il a déjà commencé
à faire une tournée des municipalités pour rencontrer notamment les maires.

Pierre Michel Auger est le premier candidat officiellement identifié pour Champlain. Au cours des dernières semaines, les noms de Sonia LeBel, ancienne procureure de la commission Charbonneau, et de Noëlla Champagne, ancienne députée
de Champlain, ont été évoqués pour représenter respectivement la Coalition avenir Québec et le Parti québécois. 

Les deux femmes n’ont pas nié leur intérêt, mais aucune annonce n’a encore été faite. 

Qui sera candidat dans Laviolette-Saint-Maurice

Lors des dernières élections, la Mauricie a entièrement fait confiance aux libéraux. D’ailleurs, les députés de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, et de Saint-Maurice, Pierre Giguère, étaient sur place pour appuyer
leur collègue de Champlain. Les deux autres députés, Marc H. Plante (Maskinongé) et Julie Boulet (Laviolette) n’étaient pas présents, mais ils ont enregistré des vidéos d’appui. 

Le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, affirme qu’il sera candidat en octobre prochain. Toutefois, en raison du redécoupage de la carte électorale, le premier ministre, Philippe Couillard, doit choisir entre lui et la députée de Laviolette et ministre du Tourisme, Julie Boulet.

Nous savons déjà que tous les députés sortants de la Mauricie ont l’intention de se représenter. Toutefois, le redécoupage de la carte électorale fait disparaître une circonscription. Julie Boulet, qui représente Laviolette depuis 2001, et Pierre Giguère, député de Saint-Maurice depuis 2014, se retrouvent donc dans la même nouvelle circonscription de Laviolette-Saint-Maurice. 

Bien que nous ne savons pas à quel moment le candidat sera désigné, la tâche reviendra au premier ministre, Philippe Couillard. 

«C’est le choix du chef», lance Pierre Giguère. «Mais, je vais être là le 1er octobre et on travaille en conséquence. […] Il faut décider pour soi-même. Je suis un citoyen de Shawinigan-Sud
de troisième génération sur la ferme familiale. J’ai des racines très profondes et mes racines vont rester là.»