Pierre Giguère n’a peut-être pas dit son dernier mot en politique.

Pierre Giguère, candidat libéral... ou à la mairie?

Shawinigan — À peu près à pareille date l’an dernier, après que Julie Boulet eut pris la poudre d’escampette comme candidate libérale dans le nouveau comté de Laviolette - Saint-Maurice, Pierre Giguère avait accepté d’assurer la relève au pied levé. Lors de son assemblée d’investiture, Dominique Anglade s’était déplacée au Club de golf Grand-Mère pour lui manifester son appui.

Jeudi, l’ex-député de Saint-Maurice apparaissait fièrement à côté de l’aspirante cheffe libérale. Bien plus qu’un simple retour d’ascenseur, il considère que son appui témoigne d’une longue amitié qui est apparue alors qu’ils participaient à la naissance de la Coalition avenir Québec, le même parti qui a fait tant de ravages chez les libéraux l’automne dernier.

«Nous avons toujours eu des atomes crochus», image M. Giguère. «À la fin novembre, elle m’a donné un petit coup de téléphone pour savoir comment ça allait et ce que je pensais du fait qu’elle puisse se présenter (à la chefferie). Quelques jours plus tard, je l’ai rappelée pour lui dire qu’elle devrait plonger et que je serais avec elle jusqu’à la fin.»

Pour le moment, M. Giguère participera à la grande tournée des régions annoncée par Mme Anglade. Déjà président de l’association libérale locale, il n’exclut pas un retour comme candidat libéral en 2022.

«Il y aura une réflexion en temps et lieu et peut-être une autre réflexion avant», glisse-t-il.

Visiblement, une autre échéance électorale attire son attention: celle des municipalités, en 2021. La mairie de Shawinigan le chatouille un peu.

«J’adore la politique», rappelle-t-il. «J’en ai fait au municipal et j’ai adoré ça. Il y aura peut-être une réflexion à faire au municipal.»

M. Giguère a représenté le district Val-Mauricie de 2009 à 2013. En 2014, il s’était présenté avec le PLQ et il avait réalisé l’exploit d’être le premier candidat élu sous cette bannière dans le comté de Saint-Maurice en 25 ans.

Depuis sa défaite du 1er octobre, M. Giguère travaille sur sa ferme. Il a également été nommé président du Marché public de Shawinigan. Sa fille, Maricka, préside les Jeunes libéraux de la Mauricie.