Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Pierre-David Tremblay vise la mairie... mais garde une porte ouverte à la politique fédérale

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, assure qu’il va briguer la mairie afin d’obtenir un deuxième mandat à l’automne, mais Le Nouvelliste a appris que des discussions ont eu lieu en lien avec la politique fédérale. Un défi qui pourrait intéresser le maire, mais pas pour le moment a-t-il fait savoir.

«Je n’ai pas été approché formellement, précise-t-il d’entrée de jeu. Ce n’est pas sans intérêt, mais ce n’est pas mon choix actuellement. Demain matin c’est non, mais je ne dis pas que je ne serais pas intéressé», souligne Pierre-David Tremblay.

Le maire de La Tuque soutient qu’il n’a pas été approché par un parti de façon officielle et qu’il ne l’a pas fait non plus.

«Je ne peux pas dire que j’ai été approché, mais j’ai parlé avec des gens», confirme-t-il.

«Disons qu’il y a des gens de différents partis qui m’ont parlé. Ça ne veut pas dire pour autant qu’on se présente au fédéral», insiste M. Tremblay.

Même s’il affirme que son but premier est d’obtenir un deuxième mandat à la mairie de La Tuque pour poursuivre le travail qu’il a commencé, Pierre-David Tremblay ne ferme pas la porte à d’autres niveaux politiques.

«Pas en ce moment», a-t-il indiqué au téléphone.

«J’aime la politique, mais je ne suis pas là. Honnêtement, je ne suis pas là. Ce qui m’intéresse, c’est un deuxième mandat. Ça, il n’y a pas de doute. Je ne dis pas que, dans la mesure où je n’en ferais pas, je pense que je vais être approché. Ce sont les indications que je pourrais avoir, mais je ne parle avec aucun parti (politique) ces temps-ci. Je n’ai pas été approché ça c’est clair».

Selon nos informations, des discussions auraient eu lieu avec le Bloc québécois. Le maire de La Tuque n’a pas voulu confirmer ni infirmer cette affirmation.

Du côté du Bloc québécois, on précise que le processus d’investiture n’est pas commencé dans Saint-Maurice—Champlain. L’information sera disponible seulement dans quelques semaines, nous a-t-on fait savoir.

«Pour l’instant, il n’y a pas d’investiture dans la région et on n’a pas entamé de pourparlers avec le maire de La Tuque. […] L’investiture n’est pas débutée. Tant qu’elle n’est pas débutée, ce n’est pas possible d’officialiser sa candidature. Ça n’empêche pas les gens de démontrer leur intérêt», a affirmé le porte-parole, Julien Coulombe-Bonnafous, attaché de presse pour le Bloc québécois.