Pierre Benoît Fortin affirme avoir déposé sa candidature pour briguer la mairie de Trois-Rivières.

Pierre Benoît Fortin sera candidat à la mairie de Trois-Rivières

Trois-Rivières — Tout indique que les électeurs trifluviens retrouveront un quatrième nom sur le bulletin de vote de l’élection à la mairie. Candidat lors des élections de 2013, Pierre Benoît Fortin annonce qu’il briguera à nouveau la mairie le 5 mai prochain.

Celui qui a recueilli 352 voix, soit 0,59 % des votes, en 2013 affirme avoir déposé son bulletin de candidature ainsi que les deux cents signatures nécessaires à la Direction du greffe et des services juridiques de la Ville de Trois-Rivières.

«J’ai vu ce que les autres candidats proposaient et il n’y avait rien de concret», mentionne d’emblée en entrevue Pierre Benoît Fortin.

Celui qui s’ajoute à la liste des candidats pour la prochaine élection à la mairie propose la gratuité en partie du transport en commun du Service de transport en commun de Trois-Rivières (STTR). «Si on mettait le transport en commun pour la ville, on baisserait de 16 000 tonnes de gaz à effet de serre par année», soutient-il en avouant qu’il s’agit d’une évaluation sommaire.

«En même temps, ça va revitaliser le centre-ville de Trois-Rivières. Et en ce moment, le transport en commun est déficitaire d’environ 5,2 millions par année.»

Or, le rapport des activités de l’année 2017 de la STTR rapporte plutôt un excédent de 286 676 $, alors qu’il était de 4791 $ en 2016.

Par ailleurs, Pierre Benoît Fortin affirme qu’il «faudrait revoir» les projets sur le site de l’UQTR d’un nouveau terminus et de deux carrefours giratoires pour permettre aux autobus de changer de direction. Ce projet de 1,5 million $ s’inscrit dans un plan plus vaste d’investissement de la STTR de 10,4 millions $.

«Je ne comprends pas le système d’un terminus à deux carrefours giratoires. Est-ce nécessaire ce 1,5 million $? Il y a des questionnements», soutient Pierre Benoît Fortin.

Pierre Benoît Fortin mentionne aussi que des travaux sont nécessaires à l’amphithéâtre Cogeco, notamment pour améliorer la sonorité de la salle lorsqu’un orchestre symphonique y joue.

Bien que Pierre Benoît Fortin affirme qu’il a déposé les documents nécessaires pour sa candidature, il a été impossible mercredi soir de valider auprès de la directrice de scrutin si sa candidature répondait à tous les critères d’éligibilité.

En 2013, Pierre Benoît Fortin avait terminé sixième à l’élection à la mairie de Trois-Rivières. Lors d’un débat présenté sur les ondes de Radio-Canada Mauricie, il avait retenu l’attention par son attitude pour le moins combative. Le Nouvelliste titrait en première page d’ailleurs au lendemain de ce débat «L’indiscipline l’emporte» avec une photo de Pierre Benoît Fortin attaquant le maire sortant Yves Lévesque.

«C’est au candidat Pierre-Benoît Fortin qu’est assurément revenue la palme de l’indiscipline alors qu’il n’a pas cessé d’interrompre ses adversaires en plus de vouloir associer la pyrrhotite à tous les sujets évoqués pendant la soirée», rapportait alors le journaliste Vincent Gauthier, présent à ce débat.