Pierre-Benoît Fortin.

Pierre-Benoît Fortin lance sa campagne

Trois-Rivières — Le candidat à la mairie de Trois-Rivières, Pierre-Benoît Fortin, a officiellement lancé sa campagne électorale vendredi après-midi, sur le parvis de l’hôtel de ville de Trois-Rivières, en y prenant ses premiers engagements sur le transport en commun, l’île Saint-Quentin et le paiement des taxes municipales.

S’il est élu à la mairie de Trois-Rivières, Pierre-Benoît Fortin entend rendre gratuit l’accès au transport en commun de la Société de transport de Trois-Rivières, de même qu’augmenter les plages horaires des autobus pour les rendre encore plus accessibles, et ce, sept jours par semaine. Selon M. Fortin, cette mesure se réalisera à coût nul et permettra de régler une partie du problème de la main-d’œuvre pour les commerces qui peinent à recruter des travailleurs.

«Il y a des gens à Trois-Rivières qui ne travaillent pas parce qu’ils n’ont pas la capacité de se déplacer. En rendant le transport en commun gratuit, ils vont pouvoir le faire et ça va aider nos commerçants qui ont du mal à trouver des employés», résume-t-il. Questionné à savoir comment il pourrait financer une telle promesse, M. Fortin indique que des transferts de fonds des autres paliers de gouvernement réservés aux infrastructures, actuellement non réclamés par plusieurs municipalités, pourraient servir à financer cette mesure, dont le budget total d’opération est estimé à 17 M$ par le candidat. Or, la mesure accentuera davantage l’activité économique en ville, croit-il, ce qui viendra aussi compenser et rendre cette mesure à coût nul.

Selon M. Fortin, près de 125 villes dans le monde offrent le transport en commun gratuit.

Parlant de gratuité, l’accès à l’île Saint-Quentin deviendrait lui aussi gratuit, propose M. Fortin, en plus d’abolir la Corporation du parc de l’Île Saint-Quentin. Selon lui, cette corporation avait été créée avant les fusions municipales, puisque les anciennes villes ne pouvaient départager la gestion de ce parc, mais que la corporation n’a plus sa raison d’être depuis que la ville est fusionnée. 

Pierre-Benoît Fortin estime que le parc de l’Île Saint-Quentin n’est pas différent des autres parcs de la ville au niveau de l’entretien et qu’il suffit de ramener sa gestion sous la responsabilité du service des loisirs. «En bout de ligne, il s’agit de couper le gazon et de faire l’entretien des infrastructures, comme dans les autres parcs», plaide-t-il.

Le candidat propose également l’étalement des versements de taxes municipales sur douze mois, plutôt qu’en deux versements comme c’est le cas à l’heure actuelle. Une mesure qui, précise-t-il, entraînera aussi l’abolition du comptoir de perception des taxes municipales à l’hôtel de ville. «Les gens vont faire affaire directement avec leur institution financière et tout va se faire par informatique. Nous ne sommes plus en 1950, mais en 2019», a-t-il lancé.

M. Fortin assure par contre que les postes qui seront abolis en lien avec cette mesure le seront par attrition et que les employés municipaux n’étant pas sur le point de prendre leur retraite seront affectés à d’autres services. La Direction des finances ne sera cependant pas abolie, selon sa vision.

Pierre-Benoît Fortin n’a toutefois pas été en mesure de chiffrer le manque à gagner que la Ville devra éponger avec cette mesure, un manque à gagner causé par une perte de revenus d’intérêts. Il estime toutefois qu’il s’agit d’un service essentiel à rendre aux citoyens et que la meilleure santé financière que la mesure entraînera pour les citoyens est d’abord ce qu’il faut favoriser.