Les écocentres de la RGMRM sont ouverts, mais des mesures de biosécurité sont appliquées.

Peu d’impacts sur le recyclage

TROIS-RIVIÈRES — La COVID-19 n’a pas beaucoup d’impacts sur le recyclage en Mauricie... pour l’instant. C’est que de toute façon, le centre de tri de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie, à Saint-Étienne-des-Grès, était déjà fermé pour effectuer des travaux majeurs de réparation de sa toiture qui avait été lourdement endommagée par le rude hiver 2018-2019.

Comme l’explique le directeur général du Groupe RCM, on avait profité de la situation pour offrir une formation à la trentaine d’employés touchés.

Toutefois, ces derniers ne peuvent plus la suivre depuis la fermeture des établissements d’enseignement.

Ils sont donc en attente du chômage ou des mesures d’aide financière qui proviendront du gouvernement.

Une douzaine d’entre eux ont pu être transférés pour travailler à l’usine de RCM située à Trois-Rivières, notamment des mécaniciens d’usine. On en profite pour effectuer avec eux des travaux de maintenance, indique M. Cassivi.

RCM suit les consignes gouvernementales. Un employé de 72 ans a aussi été mis en isolation volontaire à cause de son âge.

On a enlevé des chaises à la cafétéria afin de respecter les distances prescrites entre les personnes.

Rappelons que les matières de notre bac bleu sont présentement envoyées à l’extérieur de la région pour être triées à cause des travaux à l’usine de Saint-Étienne-des-Grès.

La responsable des communications à la RGMRM, Sylvie Gamache, conseille, tout comme Recyc-Québec, de garder toutefois vos contenants consignés à la maison en attendant le retour à la normale et de reporter vos déplacements aux écocentres et autres points de dépôt. Les supermarchés, de leur côté, ne prennent d’ailleurs plus les contenants vides afin de ralentir la propagation du COVID-19. Les écocentres ne sont toutefois pas fermés, signale le président de Récupération Mauricie, Luc Dostaler qui invite les gens à continuer de recycler. Toutefois, les mesures sanitaires habituelles sont là aussi imposées, précise-t-il.

La RGMRM rappelle que les objets souillés, comme les papiers mouchoirs par exemple, doivent aller à la poubelle et non dans le bac bleu. La Régie demande également de mettre le bac bleu au chemin la veille de la collecte, si possible, afin d’atténuer les risques de propagation du virus.

Côté plus positif pour Récupération Mauricie, on retrouve en effet maintenant, dans le bac bleu, «des contenants qui n’allaient pas chez nous. Les canettes d’aluminium sont de belles matières qui se traitent bien», illustre M. Cassivi.

Bien que le centre de tri, à cause des travaux qu’il subit, ne vend pas de matières en ce moment, M. Cassivi constate que le prix du carton et des papiers de bureau ont augmenté. Cette hausse de la valeur des matières est une bonne nouvelle.

Mme Gamache rappelle que fort heureusement, les écocentres sont en saison de basse fréquentation comparativement à l’automne où il y a beaucoup de résidus végétaux à amasser.