Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La préparation pour l'installation du village de pêche avance bien à Sainte-Anne-de-la-Pérade.
La préparation pour l'installation du village de pêche avance bien à Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Petits poissons des chenaux: dans les temps

Marc-André Pelletier
Marc-André Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Sainte-Anne-de-la-Pérade — La préparation va bon train sur la rivière Sainte-Anne alors que l’Association des pourvoyeurs s’affaire à préparer la glace et installer le village pour la saison de pêche au poulamon qui devrait débuter, comme prévu, le 26 décembre.

Environ les deux tiers du travail ont déjà été effectués en ce qui a trait à la glace.

«On n'est pas loin de huit pouces de glace jusqu’à présent et nos poteaux de signalisation ont été installés. Ça va bien, on est super content», témoigne le président de l’Association, Steve Massicotte.

Douze pouces sont normalement nécessaires pour pouvoir procéder, mais le président s’avoue confiant.

«À l’exception de températures plus douces quelques jours lors de la semaine à venir, le froid va revenir. On va voir comment ça va aller, mais le 26 est toujours la date que nous avons en tête», explique-t-il, précisant au passage que comme les autres années, une dizaine de jours seront nécessaires pour effectuer l’ensemble du travail. Les pourvoyeurs et leurs familles s’occuperont de toute la besogne.

Environnement Canada prévoit effectivement des températures avoisinant les cinq ou six degrés pour le 24 décembre, un système qui pourrait s’étirer sur un peu moins de 24 heures.

«Ce sera relativement froid, à l’exception des 24 et 25 décembre où on attend de la pluie pour le 24 et possiblement de la pluie verglaçante pour le 25. Pour le 24, on attend une quinzaine de millimètres de pluie, mais ça pourrait se rendre à 25 millimètres dans certains secteurs de la Mauricie», explique Maxime Perron, météorologue.

Un scénario que souhaitent éviter les organisateurs de la pêche aux petits poissons des chenaux.

«Tant qu’on ne dépasse pas 20 millimètres de pluie, on va être correct. On veut éviter une situation comme on a déjà vécue dans le passé, où on avait dû tout remballer après s’être installé», précise M. Massicotte.

Un peu moins de chalets qu’à l’habitude seront déployés sur la rivière cette année, alors que l’on devrait tourner autour du 200, plus ou moins la moitié d’une année dite normale.

S’il est une bonne nouvelle pour l’Association des pourvoyeurs, c’est qu’une fois passé Noël, les températures devraient retrouver leur tangente habituelle.

«C’est assez normal comme météo pour ce temps de l’année, à l’exception que plusieurs secteurs ont reçu moins de neige qu’à pareille date les autres années. C’est encore loin, mais normalement, à partir du 28 ou du 29 décembre, un système de neige s’installera et réjouira ceux qui l’attendent», conclut M. Perron.