Karine Bussière a frappé aux portes de son quartier, au cours des derniers jours, pour s’apercevoir que tout comme elle, ses voisins ne comprennent pas pourquoi la valeur de leur propriété a autant augmenté en 2019.

Pétition à Shawinigan concernant les taxes foncières: «Aidez-nous à garder nos maisons!»

SHAWINIGAN — Des résidents du Domaine du Havre ne se sentent visiblement pas très touchés par la baisse de 0,19 % du compte moyen de taxes foncières annoncé par le conseil municipal de Shawinigan le mois dernier. Sur une section de l’avenue Beaupré, les hausses d’évaluation provoquent plutôt des augmentations salées, entraînant ainsi un mécontentement qui sera communiqué aux élus en séance publique, mardi soir.

Avocate de profession, Karine Bussière a sursauté en prenant connaissance de son compte de taxes municipales, au cours des derniers jours. Entre 2018 et 2019, la valeur de sa maison est passée de 329 300 $ à 346 900 $. Avec les différentes hausses de taxes annoncées dans le dernier budget, son compte bondit de 8112,38 $ à 8576,09 $, une charge supplémentaire de 5,7 %.

«Ce sont des professionnels qui habitent dans ce quartier», explique-t-elle. «Or, plus ça va et plus les gens sont incapables de payer davantage pour rester chez eux.»

Rappelons que la firme Servitech a, une fois de plus, confectionné le nouveau rôle d’évaluation de Shawinigan pour la période 2019-2020-2021. Normalement, les transactions immobilières observées dans un secteur servent de mesure pour faire varier la valeur des propriétés, à la hausse ou à la baisse. Mme Bussière se demande sur quoi Servitech s’est basée, puisque selon elle, les ventes qui ont été effectuées dans son quartier au cours des dernières années ne respectaient souvent même pas la valeur inscrite sur le compte de taxes.

«Notre évaluation a augmenté sans qu’on fasse la moindre rénovation», ajoute-t-elle.

Dans son quartier tissé serré, l’avocate a décidé de consulter ses voisins pour constater qu’ils vivaient les mêmes frustrations. L’un d’eux a vu la valeur de sa propriété bondir de 14 %, sans raison apparente. Une personne qui n’a rien fait de particulier non plus à sa propriété au cours des dernières années, souligne Mme Bussière. Dans ce cas, le compte de taxes augmente de... 17,2 % en 2019, passant de 4221 $ à 4948 $.

«Je sais que bien des personnes n’auront pas la force de contester leur évaluation», mentionne-t-elle. «Ça n’a pas de sens!»

Elle a donc décidé de lancer une pétition et d’écrire une lettre au maire de Shawinigan, Michel Angers. «Il faut que les gens soient au courant et comprennent ce qui se passe», souhaite-t-elle. «À un moment donné, il n’y aura plus assez de riches pour acheter nos maisons! C’est un peu un cri du cœur: aidez-nous à garder nos maisons! Si, de notre côté, nous n’avons plus les moyens de payer nos taxes, qui les aura?»

«J’ai entendu des gens laisser tomber des projets de rénovation parce qu’ils ne veulent pas voir leur compte de taxes augmenter», partage-t-elle. «Une personne ne veut plus se construire un garage, une autre décide de ne pas finir son sous-sol parce que son compte de taxes serait trop élevé!»

Dans sa pétition, Mme Bussière demande que Servitech avise les propriétaires et surtout, explique toute hausse ou baisse de valeur d’une propriété. Elle aimerait également que les résidents du Domaine du Havre bénéficient d’une révision sans frais de la valeur de leur maison.

Interprétation

Rappelons que le 18 décembre dernier, le conseil municipal a adopté son budget pour l’année 2019. Dans sa présentation, la Ville s’enorgueillissait notamment d’une diminution de 0,19 % «du compte moyen de taxes foncières combinées».

Or, pour arriver à ce résultat, elle se basait sur l’évaluation de la maison moyenne, qui est passée de 149 831 $ à 146 811 $ avec le nouveau rôle. Jamais, depuis la fusion municipale, la valeur moyenne des maisons n’avait auparavant subi une baisse entre deux rôles d’évaluation à Shawinigan.

De plus, dans sa présentation, la Ville omettait volontairement d’inclure l’impact de la tarification pour l’eau potable qui, en ajoutant la dette pour la mise aux normes du réseau, passe de 122 $ à 227 $ pour tous les logements.

En réalité, pour la maison moyenne, le compte de taxes subit une hausse de 4,2 % à Shawinigan. Mais si, comme dans le cas du Domaine du Havre, les propriétés d’un secteur connaissent une augmentation de leur évaluation, la facture devient beaucoup plus salée. Il peut difficilement en être autrement, puisqu’en plus de la tarification pour l’eau potable, la taxe foncière générale, celle du transport en commun et celle du service de la dette ont toutes été augmentées par le conseil municipal en 2019. Les tarifs pour les égouts et l’épandage contre les insectes piqueurs ont aussi été légèrement haussés.

Mme Bussière compte faire valoir ses arguments et déposer sa pétition à l’assemblée publique de mardi soir. Auparavant, sur l’heure du midi, le maire dressera un bilan de 2018 et établira ses priorités pour la prochaine année devant la Chambre de commerce et d’industrie de Shawinigan, à l’Auberge Gouverneur.