Audrey Pellerin, Molly Pellerin et Olivier Gélinas, de Saint-Alexis-des-Monts, ont profité de la belle journée de lundi pour faire un pique-nique dans le parc des Ursulines de Trois-Rivières.
Audrey Pellerin, Molly Pellerin et Olivier Gélinas, de Saint-Alexis-des-Monts, ont profité de la belle journée de lundi pour faire un pique-nique dans le parc des Ursulines de Trois-Rivières.

Période record de douces températures

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Il faudra profiter pleinement de l’actuelle période de douces températures, car ce remarquable phénomène météo du mois de novembre 2020 a de bonnes chances de ne pas se reproduire avant plusieurs décennies.

Depuis jeudi, plusieurs régions du Québec profitent de températures nettement au-dessus des normales de saison. La Mauricie et le Centre-du-Québec jouissent de cette douceur. Parent a même établi un nouveau record, dimanche, avec une température de 17,9 degrés, battant les 14,4 degrés enregistrés en 1996. Cette série de journées avec des températures douces prendra fin jeudi, une série record selon Alexandre Parent, météorologue à Environnement Canada.

«On garde des vents dominants du sud durant plusieurs jours, ce qui est hors de l’ordinaire. Le dernier record d’une période de douceur a été en 1938, du 4 au 8 novembre. Une période de douceur durant sept jours, on n’a rien vu de tel en novembre. Même si on assiste à un réchauffement, on ne reverra pas une semaine aussi douce de notre vivant. J’en doute!»

La température normale de jour est de 6 degrés Celsius. Depuis jeudi, le mercure oscille entre 11 et 15 degrés dans le secteur de Trois-Rivières. Les prévisions sont de 16 degrés pour mardi et de 14 degrés pour mercredi. Aucun record ne sera établi, mais le confort sera au rendez-vous.

«C’est une crête de haute pression, où il n’y a presque pas de nuages et pas de précipitations, qui est positionnée sur la côte est américaine. Comme on se trouve à l’ouest, et que les vents tournent dans le sens horaire, on a des vents qui proviennent du sud», explique M. Parent.

Les températures rendent fort agréables les balades et la réalisation des derniers préparatifs extérieurs en prévision de l’hiver, car la froide saison finira bien par arriver. Mais contrairement à 2019 et à 2018, l’hiver se pointera le bout du nez un peu plus tard dans l’année.

«Jeudi, ce sera le retour des températures plus normales. Le reste du mois, on a des modèles qui indiquent un mercure au-dessus des normales. Les normales pour la deuxième partie de novembre sont de 4 degrés à 0. On n’aura pas de vague de froid ou d’effet du balancier après la vague de douceur. On peut penser que le début des conditions hivernales arrivera en début décembre», analyse M. Parent.

En 2019, la région avait reçu sa première vraie bordée de neige le 11 novembre avec une accumulation d’une vingtaine de centimètres. Tout comme en 2018, cette neige de novembre était restée dans le paysage régional, car le froid s’était installé aussitôt.