Jean Lévesque, président de l'Association des pêcheurs du lac Saint-Pierre.

Perchaude: des pourvoiries n'ouvriront pas

Deux des neufs pourvoiries de pêche hivernale au lac Saint-Pierre ont décidé de ne pas ouvrir, cet hiver, tandis que plusieurs autres ont annoncé qu'elles étaient en sérieuse réflexion pour l'an prochain.
C'est que dans plusieurs cas, la perchaude représente environ 40 % des poissons pêchés par la clientèle, des captures qui devront systématiquement être remises à l'eau, cet hiver, puisque le ministre de l'Environnement a annoncé, hier, qu'il maintient le moratoire de 5 ans sur cette espèce.
L'Association des pêcheurs du lac Saint-Pierre affirme que la ressource est pourtant bel et bien présente et entend effectuer sa propre étude, au cours des prochains mois, pour le démontrer.
L'Association a dénoncé la négligence dont le gouvernement a fait preuve envers la santé du lac Saint-Pierre, depuis plus d'une décennie. Elle critique sévèrement le moratoire sur la perchaude sans que d'autres mesures soient prises pour régler les problèmes qui sont à l'origine de son déclin.