Le Peace Bus étant de passage aux Artisans de la paix, Joaquin Vallée est en compagnie de Jean Denis Girard, député de Trois-Rivières.

Peace Bus: découvrir le Canada en autobus

TROIS-RIVIÈRES — Prenez 10 jeunes engagés de partout à travers le pays, mettez-les dans un autobus et faites-leur parcourir les provinces canadiennes pendant 40 jours. Ce que vous obtenez? Le Peace Bus.

Les dix jeunes retenus cette année, qui ont la chance de faire du bénévolat dans leur ville natale, étaient de passage à Trois-Rivières en début de semaine.

Le programme de 40 jours, offert par l’organisation CISV International, s’avère une expérience enrichissante à vivre une fois dans sa vie, affirme Joaquin Vallée, un jeune trifluvien de 15 ans faisant partie de l’aventure.

Ce mardi, les dix jeunes ont relevé leurs manches et ont donné un coup de main aux Artisans de la Paix à Trois-Rivières. Ils ont aidé à préparer la nourriture et à la servir, à trier des jouets et à effectuer de nombreuses autres tâches. «On a pensé que c’était une bonne idée d’aller aux Artisans, car c’est une organisation qui donne au prochain et qui nous tient à cœur», raconte le Trifluvien.

Le grand départ du Peace Bus s’est fait à Victoria, en Colombie-Britannique, et l’aventure se terminera à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Le séjour à Trois-Rivières constituait la dernière occasion pour les jeunes et leurs accompagnateurs de se reposer dans le confort de leur maison. Ceux-ci poursuivront l’expérience soit dans des campings, soit des résidences de bons Samaritains qui les accueilleront.

Ce qui plaît le plus à Joaquin Vallée, c’est d’apprendre et de découvrir de nouvelles façons d’agir en même temps que de se faire des amis pour la vie. «C’est vraiment trippant. J’ai des amis partout au Canada maintenant. On a nos embûches, mais on est une organisation qui règle les problèmes», dit-il.

L’adolescent affirme également que le voyage l’aide beaucoup à améliorer son anglais. «Les autres comprennent un peu le français, car ils l’apprennent à l’école, donc ce n’est pas un problème. Je passe quand même 95 % de mon temps à parler en anglais.»

Joaquin n’en est pas à son premier voyage puisqu’il a séjourné au Danemark, à l’âge de 11 ans, et a passé trois semaines au Mexique en 2017 dans le cadre de programmes. Cette année à bord du Peace Bus, son passage en Alberta a été l’un de ses coups de cœur. Les montagnes et les lacs bleus clairs du parc national de Banff l’ont émerveillé. «C’était extraordinaire.»

Il souhaite visiter l’Espagne dans un futur proche, pour y apprendre l’espagnol.

Il ne reste plus que neuf jours avant la fin. Pour le restant de l’aventure, Joaquin espère que les conditions routières soient bonnes, mais d’abord et avant tout qu’il ait du plaisir en compagnie de ses amis.