Pas de vote sur des journées de grève

TROIS-RIVIÈRES — Le Syndicat des professeur(e)s de l’UQTR a annulé, lundi, l’assemblée générale extraordinaire du 6 juin à laquelle ses membres étaient conviés.

Cette rencontre avait, rappelons-le, pour objectif de créer une banque de 21 jours ouvrables de grève.

Dans un communiqué diffusé lundi, le Syndicat fait valoir que cette annulation «permettra d’encourager la médiation dans l’espoir de trouver une solution satisfaisante pour l’ensemble des parties.»

Le SPPUQTR signale que «les membres du comité de négociation sont convaincus qu’une entente pourrait être à leur portée et que peu sépare encore les deux parties.»

Notons qu’en dépit du lock-out qui aura affecté l’Université pendant deux semaines, les parties auront négocié pendant 16 jours, au mois de mai et «poursuivent toujours les échanges», indique le SPPUQTR en précisant qu’il vise encore une entente négociée et mise sur la médiation pour y parvenir.