Environnement Canada annonce trois jours de temps très chaud cette semaine.
Environnement Canada annonce trois jours de temps très chaud cette semaine.

Pas de ventilateurs en classe malgré la chaleur

Trois-Rivières — Environnement Canada prévoit des températures voisinant les 30°C jusqu’à vendredi. Or, l’Institut national de la santé publique recommande de ne pas faire usage de ventilateurs sur pied ou au plafond dans les classes pour éviter la propagation de la COVID-19. Cet avis a été transmis aux milieux scolaires par la Santé publique, indique Guillaume Cliche, agent d’information au CIUSSS MCQ.

«De façon générale, il est présumé qu’une personne symptomatique infectée par le SARS-CoV-2 (virus causant la COVID-19) peut générer d’importantes charges virales (ou quantum infectieux) dans l’air intérieur, surtout lorsqu’elle ne respecte pas les mesures d’hygiène respiratoire appropriées. Une telle charge virale peut être dispersée dans l’air intérieur sous forme de particules de diverses tailles qui, en fonction de leur diamètre, de leur densité et de certaines conditions environnementales, demeureront plus ou moins longtemps en suspension dans l’air», indique l’INSPQ.

À la Commission scolaire de la Riveraine, cette recommandation sera suivie pour les ventilateurs sur pied. Toutefois, «bon nombre de nos écoles ont des systèmes d’air conditionné à thermopompe. Nous suivons les recommandations de l’INSPQ concernant la ventilation, et les systèmes d’air conditionné à thermopompe vont demeurer fonctionnels puisqu’ils sont situés en hauteur», explique la secrétaire générale, Émilie Guay.

Des recommandations ont toutefois été faites aux établissements: «Permettre et rappeler aux élèves de boire de l’eau régulièrement, être attentif aux signaux de déshydratation (fatigue, maux de tête, nausées…), utiliser les systèmes de climatisation en place et les ventilateurs au plafond, bien faire aérer les classes et limiter le temps à l’extérieur si la température est trop chaude», résume Mme Guay.

À la Commission scolaire de l’Énergie, «aucune de nos écoles primaires n’est dotée d’un système de climatisation centrale. Certains locaux ont des appareils de climatisation aux fenêtres. Ceux-ci pourront fonctionner. La ventilation naturelle sera utilisée en ouvrant les fenêtres des locaux. Le fonctionnement sera donc le même que par les canicules passées. Également, les conseils de fermer les stores et les rideaux pour diminuer la chaleur créée par le soleil et s’assurer de s’hydrater suffisamment demeurent les consignes à respecter en période de chaleur accablante», précise la responsable des communications, Amélie Germain-Bergeron.

Si les ventilateurs sont interdits, les enseignants devront suivre les autres mesures habituelles en cas de chaleur accablante. Dans cette situation, il faudra boire de l’eau plus souvent et prendre des pauses plus fréquentes. Si possible, on devra ouvrir les fenêtres la nuit et les fermer le matin. Les toiles solaires devront être fermées. Le fait d’être moins nombreux dans les locaux devrait aider. S’il y a des arbres qui font de l’ombre sur le terrain de l’école, les enseignants pourraient aller y travailler avec les élèves et y prendre les pauses», indique pour sa part la présidente du Syndicat de l’enseignement de la Mauricie, Chantal Légaré.

À la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, les recommandations portent surtout sur l’ouverture des fenêtres. On recommande aux parents de donner beaucoup d’eau à leurs enfants, avec leur dîner, parce que les abreuvoirs ne sont pas fonctionnels. «Ce n’est pas la première canicule», fait valoir le directeur général, Luc Galvani.

Ce ne sont pas tous les enseignants qui travaillent avec des masques et des visières, précise-t-on.

«Les enfants ne sortent pas autant, mais presque. On a juste décalé les heures de pauses», signale-t-il.

Certaines écoles primaires sont climatisées, mais le directeur n’a pu indiquer quel pourcentage le sont, mais précise qu’il n’y en a pas beaucoup. Le fait que les classes soient moins bondées aidera sûrement à ne pas trop souffrir de la chaleur.