Saint-Élie-de-Caxton n’organisera pas de Féerie de Noël en 2019.

Pas de Féerie de Noël à Saint-Élie-de-Caxton

Saint-Élie-de-Caxton — Après avoir animé le village de Saint-Élie-de-Caxton durant 11 ans, la Féerie de Noël ne sera pas présentée en 2019, mais il n’est pas impossible que des carrioles continuent de circuler durant le mois de décembre.

Cette décision du conseil a été prise après une réflexion amorcée à la suite de la Féerie de 2018. La Municipalité veut repenser l’offre touristique du temps des Fêtes.

La Féerie de 2018 s’était déroulée sous le signe de la controverse. Le conte habituellement livré par Fred Pellerin avait été l’affaire de Céline Jantet, une conteuse de Montréal, car la Municipalité avait tardé à communiquer avec lui pour renouveler son entente concernant une Féerie renouvelée. De plus, le début de la Féerie avait dû se dérouler sous le coup d’une plainte concernant l’illégalité de la circulation des carrioles.

La dernière Féerie de Noël avait enregistré une baisse d’achalandage de 30 %.

«C’est un ensemble d’éléments qui expliquent la situation, mentionne le maire, Robert Gauthier. L’absence de Fred est un facteur. Mais la Féerie de Noël, avec les balades, a eu son apogée quand on avait des forfaits avec (la station touristique) Floribell qui accueillait des familles de partout au Québec. Les gens venaient ici et achetaient le forfait avec la balade en fin d’après-midi, le souper et la soirée folklorique. Floribell n’est plus dans le paysage et on a souffert de ça l’an passé. Et pour les balades, les gens qui l’ont faite une ou deux fois ont le goût de faire autre chose. Il y a une usure du produit culturel.»

Saint-Élie n’organise plus l’événement, mais la Municipalité est en pourparlers avec des partenaires privés qui pourraient maintenir les balades en carrioles dans les rues du village.

«Il se pourrait que d’autres activités se tiennent. Il y a un potentiel que des carrioles circulent», se limite à dire M. Gauthier.

Il est trop tôt pour savoir si un conte sera diffusé à l’intérieur des carrioles advenant que des entreprises privées prennent le relais. Une chose est sûre, la Municipalité n’a plus de conte à offrir aux visiteurs. Il n’y a plus d’entente entre la Municipalité et Fred Pellerin et le contrat alloué à Céline Jantet en 2018 était valide pour un an.

La difficulté de recruter des bénévoles prêts à conduire les carrioles durant le temps froid du mois de décembre est un autre élément qui a été considéré par le conseil dans sa décision de ne pas présenter de Féerie de Noël en 2019.

L’accent sur les spectacles

En 2018, Saint-Élie avait amorcé un certain virage avec sa Féerie de Noël en programmant des spectacles au Garage de la culture. Cette formule est conservée pour 2019. Quatre spectacles sont présentés au même endroit en décembre, dont celui du groupe Bleu Jeans Bleu qui affiche complet.

Saint-Élie bonifiera le confort des visiteurs du Garage de la culture en changeant les portes et les fenêtres et en améliorant l’isolation de la bâtisse.

Des activités au Floribell

Même si la station touristique Floribell est sur le point d’être transformée en résidence pour aînés, la nouvelle direction de l’établissement tient à organiser différentes activités durant le temps des Fêtes afin de pallier l’absence de la Féerie de Noël.

L’entreprise ouvre son domaine aux citoyens qui voudront patiner ou faire du ski de fond et de la raquette gratuitement. Elle offre aussi un souper et une soirée des Fêtes.

L’entreprise prévoit tenir un marché de Noël et organiser un concours de décoration de sapins.

D’autre part, la direction a récemment interpellé le gouvernement du Québec pour que ce dernier mise sur les petites résidences afin d’offrir des soins autant aux aînés qu’à leurs proches aidants.