Le spectacle «Vive nos divas» ne sera pas présenté à l’Amphithéâtre Cogeco en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus.
Le spectacle «Vive nos divas» ne sera pas présenté à l’Amphithéâtre Cogeco en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus.

Pas de Cirque du Soleil à Trois-Rivières en 2020: «Vive nos divas» reporté d’un an

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — C’est maintenant officiel. Le Cirque du Soleil ne sera pas à Trois-Rivières cet été pour présenter «Vive nos divas». La pandémie de coronavirus a eu raison de la production, qui sera toutefois reportée d’un an et sera présentée en 2021.

Selon le président et directeur général du Cirque du Soleil, Daniel Lamarre, plusieurs raisons ont motivé cette décision, mais l’annonce du gouvernement Legault de fermer jusqu’au 13 avril les entreprises non essentielles a fait en sorte d’accélérer la décision. «Ça devenait clairement impossible pour les créateurs et les artistes de se préparer adéquatement en fonction du niveau de spectacle que l’on veut offrir. Par respect pour le public trifluvien, il n’était pas question de faire de compromis sur la qualité. Vous savez, même les Jeux Olympiques de Tokyo ont été reportés d’un an. On a beau être têtus, optimistes et ambitieux, il vient un moment où la réalité nous rattrape», résume Daniel Lamarre, qui est notamment d’avis que le Cirque du Soleil et l’Amphithéâtre Cogeco se devaient de poser un geste responsable. 

«On ne peut pas aller à l’inverse d’une logique sociale implacable. Nous devons présentement composer avec des choses qui sont plus graves et plus importantes que le contenu d’un spectacle, et notre conscience sociale doit l’emporter sur notre conscience économique», ajoute Daniel Lamarre.

La direction de l’Amphithéâtre Cogeco indique que tous les employés de l’Amphithéâtre affectés à la production estivale du Cirque ont été rencontrés mardi afin de recevoir l’information. Il leur a par ailleurs été mentionné que puisque la production serait reportée d’un an, l’entente avec le Cirque du Soleil, prévue sur dix ans, sera elle aussi prolongée d’une année. Ainsi, au terme de l’entente, dix spectacles auront été présentés à Trois-Rivières, mais sur onze ans.

«Nous avons une responsabilité sociale envers le public, les artistes et les travailleurs et la décision était devenue incontournable. C’est une décision qui a été prise de concert entre notre organisation et le Cirque du Soleil, avec qui nous avons développé une très belle collaboration depuis des années. Même dans les moments difficiles, cette collaboration demeure», précise Steve Dubé, directeur général de l’Amphithéâtre Cogeco.

Daniel Lamarre est bien conscient que cette décision entraînera aussi des pertes financières importantes pour le milieu des affaires du centre-ville. «Je suis bien triste pour ces gens qui, comme le Cirque du Soleil, souffrent abondamment de la situation actuelle. On a hâte de retrouver notre optimisme économique. Du matin jusqu’au soir, je travaille pour maintenir l’entreprise en vie, et nous allons y arriver. Et les gens de Trois-Rivières peuvent être rassurés: on aura un an et quelques mois pour préparer le spectacle, et il n’en sera que meilleur», signale Daniel Lamarre.

Billets

Les ventes en billetterie allaient déjà très bien, confirme Steve Dubé. Ainsi, les gens qui avaient déjà des billets pour la présentation de cet été peuvent les conserver, car ces billets seront honorés lors de la présentation du spectacle en 2021. Par ailleurs, chaque détenteur de billets recevra de l’information par l’envoi d’une infolettre afin de connaître les modalités entourant cette décision.

Steve Dubé explique que toute l’équipe a été rencontrée en lien avec cette décision, mais également avec les directives gouvernementales. Les employés qui étaient embauchés de façon temporaire l’été pour les prestations du Cirque du Soleil ne seront tout simplement pas rappelés cette année pour ces contrats. Pour l’équipe permanente de l’Amphithéâtre, l’ensemble de l’équipe demeure à l’emploi pour l’instant. Toutefois, si les directives gouvernementales de fermeture des entreprises non essentielles devaient se prolonger au-delà du 13 avril, il pourrait y avoir des mises à pied temporaires, confirme Steve Dubé.

Est-ce que le report du spectacle du Cirque du Soleil pourrait rimer avec une nouvelle programmation durant la période estivale à l’Amphithéâtre Cogeco? «On suit la situation de près. Chaque jour, on suit les points de presse du premier ministre Legault, comme la plupart des Québécois. Pour le moment, notre préoccupation est de prendre soin de notre équipe, tant sur le plan physique que psychologique. Pour le reste, on va voir selon l’évolution de la situation», mentionne M. Dubé.