Le froid extrême des derniers jours n'a pas d'incidence sur l'affluence au Centre d'hébergement Le Havre à Trois-Rivières

Pas d'affluence accrue au Centre d'hébergement Le Havre

Étrangement, le froid extrême des derniers jours n'a pas d'incidence sur l'affluence au Centre d'hébergement Le Havre à Trois-Rivières, dont le rôle est de venir en aide aux itinérants.
«Il n'y a pas plus de monde qu'à l'habitude. Le temps froid n'a pas accru l'affluence parce que la majorité des gens qui viennent ici sont en situation d'itinérance cyclique et non chronique. Ils ont perdu leur emploi, vivent une rupture conjugale ou sociale, n'ont plus de logement. Ils sont dans une impasse. Nous gérons l'urgence autant aujourd'hui que les autres jours», précise Annie Nobert, assistante à la direction.
Qu'il fasse chaud ou froid, le centre est souvent rempli à pleine capacité avec ses 22 lits. «En 2013, nous avons eu 1130 demandes d'hébergement de 515 personnes différentes. La température ne change rien sur le plan des statistiques», ajoute-t-elle.
Toutefois, elle ne cache pas qu'une vigilance accrue est portée à ces itinérants chroniques qui auraient besoin de se réchauffer. «Nous avons quand même une certaine latitude grâce à nos partenaires. Nous ne laisserons personne à l'extérieur si nous constatons qu'elle est réellement dans le besoin», mentionne Mme Nobert.