Un important glissement de terrain avait emporté une partie de chaussée, dans le rang Saint-Michel, à Saint-Célestin, en 2017. La route a été rouverte jeudi, plus de deux ans plus tard.

Paroisse Saint-Célestin: réouverture du rang Saint-Michel, après plus de deux ans

SAINT-CÉLESTIN — Plus de deux ans après sa fermeture, le rang Saint-Michel, dans la paroisse de Saint-Célestin, a finalement été rouvert à la circulation, jeudi en fin d’après-midi. On se rappellera qu’à l’origine, un important glissement de terrain avait emporté une partie de la route. Par la suite, des glissements de terrain de moindres importances et l’apparition de fissures, dues aux épisodes de gel et de dégel au cours des travaux, ont causé d’importants délais, relate Gisèle Plourde, directrice générale de la municipalité.

«C’est sûr que les gens avaient hâte», confie d’entrée de jeu la directrice générale, visiblement soulagée de pouvoir bientôt tourner la page sur cette saga. Bien que le ministère des Transports du Québec ait préparé les devis et supervisé les travaux, c’est en effet la municipalité qui était maître d’oeuvre de l’ouvrage. On aura notamment dû aller en appels d’offres à deux reprises, pour reprendre les travaux.

Outre les énergies municipales mobilisées par l’importance du chantier, le budget a aussi dû être ajusté en conséquence. La facture totale des travaux avoisinera les 2 millions $, incluant les taxes, quand tout aura été comptabilisé. Si le ministère de la Sécurité publique éponge 85 % des coûts, puisqu’il s’agit d’un sinistre, la municipalité doit néanmoins s’acquitter des 15 % restants. Sur un budget d’environ 1 million, il s’agit évidemment d’une somme importante, concède Mme Plourde.

Or, celle-ci se félicite d’avoir été en mesure de régler l’ensemble de la note à même les surplus accumulés et en gérant de manière serrée les autres travaux de voirie. «On a gratté les fonds de tiroirs», image-t-elle.