Karine Descôteaux, agente de développement pour l’AERA.

«Parlez-nous!»

TROIS-RIVIÈRES — Dans le cadre de la Semaine québécoise de la canne blanche, l’Association éducative et récréative des aveugles (AERA) souhaite sensibiliser la population à l’importance d’offrir des repères sonores aux personnes ayant un handicap visuel. La façon la plus simple de leur offrir ces repères? Les saluer, affirme l’association.

«Quand je me promène dans un endroit que je connais bien, ça va, je peux me repérer, mais dans un nouvel environnement, si personne ne me parle, ça peut être problématique, explique Karine Descôteaux, agente de développement de l’AERA. Si je vais dans un magasin que je ne connais pas et que personne ne me dit bonjour, je ne saurai pas où est le comptoir!»

L’AERA invite donc la population à saluer et, encore mieux, à offrir son aide aux personnes aux prises avec une déficience visuelle, que l’on peut facilement reconnaître grâce à leur canne blanche. L’association espère également envoyer le message que ces personnes ne sont pas différentes des autres et qu’elles peuvent participer aux mêmes activités que le reste de la population, pour peu qu’on y apporte de légères adaptations.

«Ce matin, des gens m’ont demandé où se trouvait le terminus d’autobus et j’ai pu leur montrer c’est où», illustre Mme Descôteaux, qui vit avec un handicap visuel.