La première fin de semaine de réouverture du parc aquatique H2O s’est avéré timide avec des foules allant de 200 à 650 personnes pour cette reprise des activités.
La première fin de semaine de réouverture du parc aquatique H2O s’est avéré timide avec des foules allant de 200 à 650 personnes pour cette reprise des activités.

Parc aquatique H2O: une réouverture timide

Trois-Rivières — La première fin de semaine d’activités du parc aquatique H2O s’est entamé «timidement», aux dires du propriétaire, Patrick Bellemare, toutefois en harmonie avec la situation.

«Je suis très content de la façon dont les choses se sont déroulées. Toutes les mesures ont été respectées, on a ajouté plusieurs tables à manger distancées à proximité de la piscine. Les familles pouvaient donc profiter de nos installations sans avoir à s’inquiéter.

Lentement, mais sûrement

L’achalandage a été progressif tout au long de la fin de semaine permettant à l’équipe du parc aquatique H2O de se roder et d’être fin prête aux éventuelles foules.

«On était dans l’incertitude totale quant aux nombres de visiteurs. Finalement, vendredi, on pourrait qualifier ça de plus tranquille avec 200 personnes. Pour samedi, on parle plutôt de 650 individus.»

En temps normal, le parc aquatique peut accueillir près de 3500 clients. Cette année, en respectant les différentes mesures de distanciation sociale, le propriétaire mentionne pouvoir recevoir des foules avoisinant les 2000 personnes.

«Parmi notre clientèle, on a des personnes plus âgées qui, par le passé, avaient leur passe de saison. Cette année, quelques-uns sont venues et ont débuté en achetant seulement un billet journalier dans le but d’observer les changements et les contraintes. À la fin de leur journée, ils ont acheté un billet de saison. C’est positif pour nous», toujours selon M. Bellemare.

Canicule en vue

Cette semaine, un autre épisode de chaleur est prévu en région pouvant influencer l’achalandage au parc aquatique H2O.

«Étant donné que la chaleur devrait s’abattre principalement les journées de semaine, ça ne sera pas la folie à mon avis», a-t-il conclu.

En raison de l’incertitude qui planait face à la réouverture des parcs aquatiques, Patrick Bellemare et son équipe avaient du pain sur la planche à l’aube de la reprise des activités.

«Presque tout est complété, il reste seulement des détails minimes. Ça s’est bien fait, on est satisfait.»