Une équipe d'Hydro-Québec a dû se rendre en hélicoptère pour rétablir le courant sur les îles des Hêtres et Misaël-Fontaine, à Shawinigan.

Pannes électriques: retour à la normale

TROIS-RIVIÈRES — La situation était revenue à la normale en Mauricie, dimanche soir, alors que toutes les pannes avaient été résolues, selon le site Info-pannes d’Hydro-Québec.

La dernière panne qu’il restait à régler affectait 15 abonnés sur le chemin de la Baie-Martin, en bordure du lac des Piles, à Shawinigan. Pour rétablir le courant à cet endroit, Hydro-Québec a dû planter deux nouveaux poteaux. Or, ces poteaux devaient être ancrés dans le roc, ce qui a nécessité le déplacement de machinerie lourde qui a eu du mal à se rendre puisque le sol est très escarpé à cet endroit, selon la société d’État. Une seconde panne, survenue dimanche, privait quatre autres abonnés de courant au lac des Souris, à Saint-Mathieu-du-Parc. Elle a aussi été réglée avant la fin de la journée. 

«Le plus gros est derrière nous, confirmait dimanche après-midi Sébastien Doire, directeur régional de la Sécurité civile. Il n’y a plus personne dans les centres d’hébergement et il n’y a pas eu de nouvelles demandes d’aide aux municipalités.»

Le plus gros des pannes qu’il restait cette fin de semaine a été résolu samedi, alors que plusieurs centaines de personnes étaient toujours privées d’électricité, principalement autour du lac des Piles, à Saint-Mathieu-du-Parc, Saint-Alexis-des-monts et à Saint-Élie-de-Caxton. Des monteurs de ligne et des émondeurs ont également dû se rendre en hélicoptère samedi matin sur les îles des Hêtres et Misaël-Fontaine, au milieu de la rivière Saint-Maurice, à Shawinigan. 

M. Doire tenait à souligner le «très bon travail» des équipes d’Hydro-Québec qui se sont affairées pendant toute la fin de semaine à remettre le réseau électrique en état de marche. Il a également félicité les municipalités qui étaient en mesure d’ouvrir des centres d’hébergement, qui ont selon lui amplement démontré leur utilité. 

«Il ne faut jamais sous-estimer l’utilité d’ouvrir des centres d’accueil, ce n’est jamais perdu. Il y a des gens qui sont venus deux ou trois jours après que les pannes aient commencé, pour se réchauffer.»

Le directeur régional de la Sécurité civile espère que les municipalités qui n’étaient pas en mesure d’ouvrir un centre d’hébergement, comme Saint-Élie-de-Caxton, qui n’avait pas de génératrice à sa disposition, vont «retenir la leçon» et mieux se préparer pour d’autres épisodes de pannes comme celui vécu la semaine dernière. 

Nouvelles chutes de neige

Les équipes d’Hydro-Québec et la Sécurité civile dans la région restaient également à l’affût de nouvelles pannes, dimanche, alors que de la pluie verglaçante était annoncée. Elles le seront également au courant de la semaine, puisque des chutes de neige pourraient survenir de nouveau jeudi et vendredi. 

«On n’est pas à l’abri d’un deuxième épisode, surtout dans les secteurs où les branches ont été abîmées, il pourrait y avoir de nouvelles pannes, prévient M. Doire. Mais on va espérer que Dame Nature va nous épargner.»

La Mauricie a d’ailleurs échappé au verglas qui a causé d’autres pannes ailleurs au Québec, notamment en Montérégie et à Montréal.