Pas moins de 100 équipes de monteurs d'Hydro-Québec sont à pied d'oeuvre en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Pannes de courant: la Mauricie la plus affectée

La Mauricie est la région la plus affectée par les pannes de courant. Certains clients sont sans électricité depuis plus de 24 heures.

«La Mauricie et le Centre-du-Québec représentent ensemble plus de la moitié des pannes et des clients affectés au Québec. On en a partout à l’exception du Nord du Québec, mais la grosse majorité sont en Mauricie, en Montérégie et au Centre-du-Québec», explique Élizabeth Gladu, conseillère en relations avec le milieu et projets spéciaux chez Hydro-Québec.

En milieu d'avant-midi, il y avait pas moins de 190 pannes en Mauricie qui affectaient quelque 25 959 clients. Le Centre-du-Québec n'est pas en reste avec 60 pannes qui touchent 13 249 foyers. La principale cause des pannes est la neige très lourde qui endommage la végétation.

Pas moins de 100 équipes de monteurs d'Hydro-Québec sont à pied d'oeuvre en Mauricie et au Centre-du-Québec. «La situation évolue, mais elle évolue tranquillement, et c’est normal, parce que la principale cause des pannes c’est la chute d’arbres et de branches sur les fils. Ils ont causé de nombreux bris. Il y en a peut-être d’autres qui restent à tomber. Avec la pluie qui s’en vient, ça va alourdir les branches. Quelques fois, on règle quelques pannes, mais il y en a d’autres qui se déclarent plus tard», mentionne Mme Gladu.

Cette dernière préfère d'ailleurs ne pas s'avancer sur les délais de rétablissement. «La raison est bien simple: les interventions sur le réseau, ce sont des interventions de longue haleine alors on ne connaît pas encore l’ampleur des dégâts. Il y a une différence si c’est une branche qui a fait déclencher une ligne versus un arbre qui a brisé des poteaux ou complètement mis le réseau à terre.»

«L’objectif, c’est de rétablir le plus grand nombre de clients dans les meilleurs délais. C’est sûr qu’il va probablement en rester en fin de journée dans des secteurs isolés ou dans des secteurs où les dégâts sont très importants sur le réseau», ajoute Mme Gladu.

Hydro-Québec a fait des appels, mardi soir, auprès des Municipalités où les pannes risquaient de s'étirer pendant de nombreuses heures. «On a fait des appels auprès des municipalités pour les aider dans leur prise de décisions. Quand on voit que les Municipalités vont dépasser un certain temps [sans électricité], on appelle les coordonnateurs des mesures d’urgence pour qu’ils prennent la meilleure décision, mais la décision d’ouvrir ou non leur centre de mesures d’urgence leur appartient», explique la conseillère.

Il est rare qu'autant de personnes sont affectées par une panne de courant dans la région. «De mémoire, j’aurais de la misère à dire c’est quand la dernière fois que j’ai vu autant de clients [sans électricité] et de pannes», laisse tomber Mme Gladu.