Le nom du secteur Pointe-du-Lac réapparaîtra-t-il sur les panneaux de l’autoroute 40?

Panneaux «Pointe-du-Lac» sur l'autoroute 40: «On veut que les candidats s’engagent»

TROIS-RIVIÈRES — Le conseiller municipal du district Pointe-du-Lac, François Bélisle, passe de la parole aux actes dans sa volonté de faire inscrire «Pointe-du-Lac» sur les panneaux de l’autoroute 40 et sur la route 138 dans son secteur. Par le biais d’une résolution adoptée à l’unanimité, le conseil municipal de Trois-Rivières en a fait la demande officielle au ministère des Transports du Québec, mardi soir. Le conseiller entend désormais interpeller les candidats aux élections dans la région sur ce sujet dans une rencontre qui aura lieu jeudi soir.

On se souviendra qu’il y a deux semaines, le conseiller avait prévenu ses collègues du conseil municipal de son intention de présenter cette résolution, non seulement pour honorer un engagement électoral de sa part, mais aussi pour répondre, selon lui, à une demande toujours plus forte des citoyens de son secteur.

La résolution adoptée mardi soir sera donc transmise au ministère des Transports afin que cette demande puisse être étudiée. Du coup, le conseiller municipal entend interpeller les candidats aux élections dans Maskinongé, mais également dans Trois-Rivières et Champlain afin qu’ils s’engagent à porter le dossier au ministère s’ils sont élus.

En effet, les conseillers municipaux rencontreront l’ensemble des candidats aux élections ce jeudi à 18h à l’hôtel de ville, dans une rencontre qui vise à transmettre les demandes municipales aux candidats, mais aussi à les entendre sur les différents enjeux qui touchent la vie municipale. Une rencontre qui sera d’ailleurs accessible aux citoyens par le biais de la webdiffusion sur le site Internet de la Ville de Trois-Rivières (www.v3r.net).

«On veut que les candidats s’engagent. Je veux qu’ils portent ce dossier au ministère s’ils sont élus. Il va falloir que le ministère comprenne qu’il est aussi au service des citoyens, et qu’il doit donc être à l’écoute des demandes des citoyens et des élus locaux», mentionne M. Bélisle.

Rappelons que la Ville de Shawinigan avait déjà présenté une telle demande au ministère l’an dernier après en avoir reçu la demande de citoyens du secteur Saint-Jean-des-Piles. La demande est toujours à l’étude aujourd’hui.

D’ailleurs, le porte-parole du ministère des Transports en Mauricie, Jean Lamarche, a expliqué que lorsque le ministère serait saisi de la demande pour le secteur Pointe-du-Lac, il allait l’étudier au même titre que toutes les autres demandes similaires.