Des pancartes du candidat Jean Lamarche ont été déplaces par des bénévoles travaillant pour son adversaire Éric Lord, ce qui est contraire à la loi électorale.

Pancartes électorales déplacées: Éric Lord rappelle à l’ordre des bénévoles

TROIS-RIVIÈRES — Le candidat à la mairie de Trois-Rivières Éric Lord a rappelé à l’ordre certains de ses bénévoles après que des pancartes électorales de l’un de ses adversaires aient été déplacées, ce qui est contraire à la loi électorale. Un geste que le candidat estime avoir été un «excès d’enthousiasme» de la part de ses troupes, à qui il a rappelé les règles à suivre.

Les événements sont survenus dans la nuit de jeudi à vendredi, au moment où l’équipe d’Éric Lord procédait à la pose des pancartes du candidat. On se souviendra qu’en raison d’une mauvaise information transmise par la présidente des élections à l’équipe de l’autre candidat Jean Lamarche, les pancartes de ce dernier avaient été installées une nuit plus tôt.

Or, selon des images captées et qui ont été diffusées sur les réseaux sociaux, on constate qu’une équipe de bénévoles d’Éric Lord se trouvait à baisser les pancartes de Jean Lamarche pour ensuite accrocher celles de leur candidat afin qu’elles soient plus en vue. Une situation que regrette le candidat Lord.

«Ce n’est certainement pas une consigne qui avait été donnée. Les gens ont eu une formation avant de poser des pancartes et ces règles avaient été bien expliquées. J’estime que c’est probablement un excès d’enthousiasme par une équipe de jeunes bénévoles qui ont accroché mes pancartes», mentionne M. Lord, qui précise que seulement une équipe sur 28 qui travaillaient ce soir-là a procédé de la sorte.

M. Lord a indiqué lundi que des bénévoles étaient déjà à pied d’oeuvre pour refaire le circuit fait par cette équipe afin de corriger le tir et de replacer toute pancarte qui aurait pu être déplacée.

De son côté, le candidat Jean Lamarche apprécie que son adversaire ait fait amende honorable et estime que dans les circonstances, l’incident est clos. «On ne fera pas de grosses vagues avec ça. Pour nous, ça consolide l’importance de faire de la formation. Je crois que pour M. Lord, ça a aussi permis à son équipe de s’ajuster, et l’événement est clos en autant que ça ne se reproduise pas», mentionne M. Lamarche, qui indique que son équipe a déjà entamé le circuit dimanche afin de replacer certaines pancartes.