Le directeur général du Cégep de Trois-Rivières, Louis Gendron.
Le directeur général du Cégep de Trois-Rivières, Louis Gendron.

Palmarès Canada’s top 50 Research colleges 2019: le Cégep de Trois-Rivières 1er au Québec et 2e au Canada

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Le Cégep de Trois-Rivières trône une fois de plus au premier rang québécois du palmarès Canada’s top 50 Research colleges 2019 publié par l’organisme Research Infosource. Et la position du cégep au Canada continue de progresser pour atteindre cette année la deuxième position alors que le Cégep de Shawinigan occupe le 25e rang national, avec son CNETE, et le Cégep de Victoriaville, la 29e place au pays, avec ses différents centres collégiaux.

Dans sa catégorie (collège de dimension moyenne), le Cégep se positionne premier pour la contribution à la recherche industrielle supportée directement par le secteur privé (industry research incomes et industry research intensity), deuxième pour le plus grand nombre de partenariats de recherche et second pour le plus grand nombre d’étudiants-chercheurs rémunérés.

Pour la direction du Cégep de Trois-Rivières, «ces excellents résultats sont attribuables au dynamisme remarquable des trois centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) du collège, soit le Centre de métallurgie du Québec, Innofibre (Centre d’innovation des produits cellulosiques) et le C2T3 (Centre collégial de transfert de technologie en télécommunication) qui ont généré des revenus de recherche évalués à plus de 10,5 millions de dollars».

«Le Cégep de Trois-Rivières est très fier d’être un leader en recherche grâce à l’expertise de ses trois CCTT qui sont à l’avant-garde en recherche appliquée et accompagnent des entreprises locales, nationales et même internationales dans leur objectif de devenir plus innovantes et agiles. La pertinence de leur domaine d’intervention est particulièrement d’actualité dans un monde où la fabrication additive métallique (impression 3D), les produits biosourcés, les objets connectés et le développement durable sont au coeur des préoccupations de nos partenaires», a commenté le directeur général, Louis Gendron.

Celui-ci a tenu à souligner l’excellence du travail des employés des CCTT et leur grande contribution pour le collège. «La présence des CCTT bonifie le parcours collégial de nos étudiants en leur permettant notamment d’effectuer des stages et des emplois d’été rémunérés, entretenant ainsi un lien direct avec l’industrie et le secteur de la recherche dans leur domaine d’études. Ils permettent également aux enseignants concernés de contribuer à la recherche et de rester au fait des avancés dans leur discipline», a-t-il conclu.