Les travaux ont débuté à l’intérieur et à l’extérieur du Carrefour La Tuque.

Palais de justice de La Tuque: 2,6 millions $ de plus

La Tuque — Le nouveau palais de justice de La Tuque coûtera finalement 7,9 millions de dollars. Un budget qui a été revu à la hausse de 2,6 millions $ et qui a retardé le début des travaux. L’aménagement des nouveaux locaux devrait être complété à l’été 2019.

Le projet a été revu à la suite de l’annonce qui en avait été faite à l’automne 2017. À cette époque, la ministre de la Justice Stéphanie Vallée avait annoncé un budget de 5,3 millions de dollars. À ce moment, on avait souligné que le chantier devait se terminer à l’automne 2018. C’est plutôt à ce moment que les travaux se sont mis en branle.

«Le budget initialement évalué à 5,3 M$ avait été augmenté à un total de 7,9 M$ à l’été 2018. Cette augmentation budgétaire est due au fait que le propriétaire de l’immeuble avait sous-estimé le coût total des travaux à effectuer», explique le porte-parole de la Société québécoise des infrastructures (SQI), Martin Roy.

«La situation de plein emploi dans la région et le manque de main-d’œuvre lié notamment à d’autres chantiers d’importance ont eu pour effet d’augmenter les coûts de réalisation de ce genre de travaux. Le budget ainsi revu à 7,9 M$ a été analysé, jugé raisonnable et approuvé pour la réalisation de ces travaux nécessaires au bon fonctionnement de l’activité judiciaire de la région», a-t-il ajouté.

C’est en raison de cette situation que les travaux ont débuté en septembre dernier. La situation a retardé la conclusion des ententes avec le propriétaire de l’édifice et la finalisation des plans et devis.

«Les travaux se déroulent bien, dans le respect des délais et du budget. […] Il n’y a aucun retard dans l’échéancier des travaux d’aménagement des nouveaux espaces, qui ont débuté en septembre 2018. L’échéancier prévoit des travaux d’une durée d’environ 40 semaines et ceux-ci devraient donc être complétés à l’été 2019», soutient M. Roy.

«De plus, les travaux sont réalisés à l’intérieur des budgets alloués pour le projet», note-t-il.

Rappelons que par ces travaux d’aménagement, la Société québécoise des infrastructures doublera la superficie du palais de justice. La superficie de l’ensemble des locaux, qui représente actuellement 550 mètres carrés, passera à 1100 mètres carrés. Certains locaux seront agrandis, comme la salle d’audience et le quartier cellulaire. Il y aura des cages d’escalier et des couloirs distincts pour assurer la sécurité des membres de la magistrature et les équipes du DPCP. Il y aura l’ajout de locaux pour les avocats et les victimes et des lacunes seront corrigées notamment en matière de sécurité et de confidentialité.

Il faut dire que l’avocate latuquoise Mélanie Ricard avait fait une sortie publique en 2015 pour dénoncer la confidentialité quasi inexistante et le manque flagrant de sécurité. Elle avait insisté sur le quartier cellulaire qui est, selon plusieurs, inefficace et dangereux.