Le Parc de la rivière Batiscan sera ouvert à compter de mercredi. La randonnée, le vélo de montagne et le kayak seront les seules activités que l’on pourra y pratiquer pour le moment.
Le Parc de la rivière Batiscan sera ouvert à compter de mercredi. La randonnée, le vélo de montagne et le kayak seront les seules activités que l’on pourra y pratiquer pour le moment.

Ouverture des parcs: quels endroits seront ouverts au public dans la région?

Alors que Québec a donné le feu vert à la pratique de plusieurs sports et activités extérieures à partir du 20 mai, dont la randonnée pédestre, le vélo de montagne et le kayak, dans la région, quels parcs ouvriront leurs portes aux visiteurs et sous quelles conditions? Le Nouvelliste fait le tour des principaux lieux où pratiquer le plein air.

Parc de la rivière Batiscan

Dès la semaine dernière, les employés du Parc de la rivière Batiscan étaient à pied d’œuvre pour préparer le terrain, puisque le parc ouvrira ses portes à nouveau aux visiteurs mercredi. Ceux-ci pourront faire de la randonnée pédestre, du vélo de montagne et faire du kayak sur la rivière. «La rivière est de niveau R3 ou R4, alors c’est pour les pros, prévient Nicole Robert, directrice générale du parc. On demande par ailleurs aux gens d’être responsables de leur sécurité. La fin de semaine, il y aura des employés seulement aux guérites.»

Les navigateurs devront cependant fournir leur propre équipement, puisqu’il n’est pas possible, pour le moment, d’en louer sur place.

Le camping du parc demeure d’ailleurs fermé. Son ouverture permettrait d’embaucher davantage de personnel pour entretenir et surveiller le parc puisqu’il s’agit d’une source de financement significative, comme l’expliquait Mme Robert au Nouvelliste la semaine dernière.

Malgré le nombre restreint d’employés, les trois entrées du parc sont ouvertes. Mme Robert indique par ailleurs que l’accès aux installations sanitaires est soit restreint, soit interdit, selon les secteurs. De plus, la Via Batiscan, qui comprend une via ferrata et un parcours de style arbre en arbre, reste fermée jusqu’à nouvel ordre.

Parc régional de la rivière Gentilly

Le Parc régional de la rivière Gentilly, pour sa part, ouvrira de nouveau ses sentiers à partir du 22 mai. Les visiteurs pourront y pratiquer des activités journalières comme la randonnée pédestre, le vélo et la pêche. Il leur faudra, comme au Parc de la Rivière Batiscan, apporter leur propre équipement.

Le Parc régional de la rivière Gentilly sera ouvert pour sa part à partir de vendredi.

Le secteur du Grand Tronc (Sainte-Gertrude) et le sentier de La Tourbière (Sainte-Marie-de-Blandford) seront libres d’accès à tous. La boutique de location, les chalets, le prêt-à-camper et les terrains de camping ne seront disponibles que lorsque la santé publique le permettra, indique la direction du Parc.

Cette dernière demande par ailleurs à ses visiteurs d’apporter leurs effets personnels comme le chasse-moustique, la crème solaire, leur nappe de pique-nique, du gel désinfectant, leur masque et des gants. On demande également aux randonneurs de respecter la distanciation de deux mètres demandée par la santé publique. Deux documents sont également disponibles sur le site web du Parc (https://rivieregentilly.com), soit le «guide de l’utilisateur consciencieux» et le «code de conduite du Parc».

Passerelles fermées à Nicolet

Du côté de Nicolet, le parc de l’Anse-du-Port et sa célèbre passerelle ne sont toujours pas ouverts. «Nous ne sommes pas en mesure d’en contrôler l’achalandage et la distanciation», indique Sébastien Turgeon, conseiller aux communications pour la Ville de Nicolet.

Le Parc écomaritime de l’Anse-du-port et sa passerelle, à Nicolet, ont bénéficié de publicité grâce au site narcity.com, il y a deux semaines... alors que le site demeure fermé jusqu’à nouvel ordre.

M. Turgeon indique par ailleurs que la Ville a reçu des centaines d’appels à propos du parc après la parution d’un article sur le site narcity.com qui vantait la fameuse passerelle. L’article, qui a été repris notamment sur le blogue d’Olivier Primeau (beachnewseveryday.com), mentionne que le parc est fermé présentement en raison de la COVID-19, mais seulement à la toute fin du texte.

Décision prochaine pour les chutes de Sainte-Ursule

Le parc des Chutes de Sainte-Ursule demeure lui aussi fermé pour le moment. Le conseil municipal était toutefois convoqué mardi soir pour traiter de la question.

«La décision sera prise ce soir (mardi), indique le maire de Sainte-Ursule, Réjean Carle. C’est sûr qu’on va pas rouvrir demain (mercredi). Ce serait possiblement autour du 30 ou 31 mai.»

Le conseil prévoyait également trancher mardi soir la question des camps de jour, sur lesquels le gouvernement du Québec n’a pas encore statué.

Réserves fauniques

La Sépaq avait déjà annoncé, la semaine dernière, une réouverture progressive de certains de ses territoires. Les réserves fauniques Mastigouche et du Saint-Maurice font partie des lieux qui accueilleront de nouveau des visiteurs, mais seulement à partir de vendredi. Du 22 au 28 mai, le seul point d’accès à la réserve faunique Mastigouche sera celui de l’accueil Pins-Rouges, à Saint-Alexis-des-Monts. La pêche à la journée est la seule activité qui sera accessible pour l’immédiat. Il n’y aura pas de location de moteurs ou de gilets de flottaison, ainsi qu’aucune vente d’appâts, de permis et d’articles de pêche sur place. Les visiteurs devront par ailleurs se charger eux-mêmes de laver et désinfecter les embarcations, rames et autres équipements, de préférence avec du savon biodégradable.

Les pêcheurs devront acheter leur droit d’accès via la billetterie en ligne de la Sépaq. Ils devront imprimer leurs documents et en garder une copie sur eux et une autre, visible, dans leur véhicule, ou avoir le document électronique sur leur téléphone ou tablette. Des feuilles pour l’enregistrement des prises sont disponibles à l’entrée et doivent être remises à la sortie au même endroit, dans une boîte prévue à cet effet.

Les deux réserves fauniques de la Mauricie ouvriront leurs portes aux pêcheurs à partir du 22 mai, sous certaines restrictions.

Parc national de la Mauricie

Bien que Parcs Canada ait annoncé que certains sites ouvriront à nouveau, en partie, à partir du 1er juin, rien n’est encore précisé pour le Parc national de la Mauricie. Sur son site internet, le parc indique qu’«au moins jusqu’au 1er juin 2020, aucune installation destinée aux visiteurs, incluant la route Promenade, n’est ouverte».

Rien n’est précisé non plus sur une éventuelle réouverture du Lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice.

Il a été impossible de parler à un responsable du Parc de l’île Melville, à Shawinigan. Le message téléphonique automatisé de l’endroit indique cependant que les activités sont prévues pour la période estivale, sous réserve des consignes provenant de la santé publique. Le camping est bien sûr fermé jusqu’à nouvel ordre.

La municipalité de Notre-Dame-de-Montauban n’a pas non plus précisé l’état de la situation au parc des Chutes de Notre-Dame-de-Montauban. Des internautes ont toutefois indiqué sur les réseaux sociaux avoir pu profiter de ses sentiers, il y a quelques jours.