La Ville de Saint-Tite va en ouverture de registre pour l’installation de compteurs d’eau.

Ouverture de registre à Saint-Tite

SAINT-TITE — La Ville de Saint-Tite ira en ouverture de registre le mercredi 5 septembre afin de permettre l’adoption d’un règlement d’emprunt qui servira à financer des compteurs d’eau, nécessaires pour que la Ville se conforme à la stratégie d’économie d’eau potable exigée par le ministère des Affaires municipales.

Le conseil municipal a en effet récemment adopté un règlement d’emprunt de 411 258 $ afin de faire l’acquisition de ces compteurs d’eau, qui seront installés dans les commerces, institutions et industries en plus d’une soixantaine de résidences choisies au hasard parmi celles qui sont branchées sur le réseau d’aqueduc de la ville.

Puisqu’il s’agit d’une exigence gouvernementale, l’installation de ces compteurs destinés à fournir des données sur la consommation d’eau potable n’entraînera pas de coûts pour les citoyens. La Ville, toutefois, doit procéder à un règlement d’emprunt puisqu’aucune aide financière du gouvernement n’accompagne cette exigence imposée aux villes québécoises, indique la mairesse Annie Pronovost.

Pour que le règlement d’emprunt soit réputé approuvé, il doit donc faire l’objet d’une ouverture de registre.

Les citoyens habiles à voter et possédant une résidence branchée au réseau d’aqueduc sont autorisés à signer le registre, s’ils souhaitent s’opposer à l’adoption de ce règlement d’emprunt. Un total de 144 signatures serait nécessaire pour bloquer le règlement d’emprunt. Si ce scénario se produisait, la Ville pourrait choisir d’aller en référendum sur la question. Dans le cas où le nombre de signatures ne serait pas atteint, le règlement sera réputé approuvé et transmis au ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire pour acceptation finale.

Le registre sera accessible le 5 septembre de 9 h à 19 h à l’hôtel de ville de Saint-Tite. Bien que la ville commence à s’animer au rythme du Festival western, les stationnements sur la rue demeurent permis jusqu’au vendredi, et l’hôtel de ville est accessible à tous les citoyens.