L’école primaire Niska d’Opitciwan.

Opitciwan: les élèves relogés à l’école secondaire

TROIS-RIVIÈRES — Les élèves de l’école primaire Niska de la communauté atikamekw d’Opitciwan pourront reprendre les classes... dans l’école secondaire de la communauté. Fermée depuis le 18 mars en raison de malaises subis par plusieurs élèves et membres du personnel, l’école le restera pour les prochaines semaines, le temps que l’enquête soit faite sur cette situation.

Les autorités de la communauté ont rencontré mardi les membres du personnel des écoles concernées ainsi que les parents des élèves de l’école primaire. Le chef du conseil de bande, Christian Awashish, a alors annoncé que l’enquête n’est pas encore terminée et que des analyses doivent encore être effectuées pour déterminer les causes des malaises subis par des élèves et des membres du personnel.

«On ne sait pas ce qui cause les malaises», explique le chef Christian Awashish. «Il semblerait que l’air manque d’humidité et ça serait un des facteurs. Mais il y en aurait d’autres.»

Afin de permettre aux quelque 500 élèves du primaire de reprendre les classes, ils seront relogés à l’école secondaire de la communauté.

«Des classes seront aménagées pour permettre d’accueillir les enfants du primaire. Ceux-ci iront à l’école jusqu’à midi, alors que les élèves du secondaire iront en classe en après-midi jusqu’à 18 h», ajoute M. Awashish.

«C’est une situation temporaire qui devrait toutefois durer au moins deux semaines et peut-être plus. C’est même une possibilité que les élèves finissent l’année là.»

Construite dans les années 60, l’école primaire n’était pas conçue à l’origine pour accueillir 500 enfants. Avec l’appui des parents de la communauté, le conseil de bande envisage sérieusement la construction d’une nouvelle école.