Les tiques transmettent la maladie de Lyme.

Onze cas de maladie de Lyme dans la région en 2019

Trois-Rivières — La saison estivale 2019 s’est finalement soldée par 11 cas humains déclarés de la maladie de Lyme en Mauricie et au Centre-du-Québec. Huit de ces cas ont été contractés au Québec et trois sont d’origine inconnue, indique le bilan du ministère de la Santé et des Services sociaux pour la dernière année.

Au total, 415 cas de la maladie ont été répertoriés dans l’ensemble du Québec, en 2019, dont 298 ont été contractés au Québec, 93 hors Québec et 24 demeurent d’origine inconnue.

C’est à nouveau l’Estrie qui remporte la palme avec 165 cas, suivie par la Montérégie, avec 95 cas et Montréal où 70 cas ont été déclarés.

Seules les régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord, le Nord-du-Québec, le Nunavik et les Terres-Cries-de-la-Baie-James semblent épargnées puisqu’aucun cas n’a été signalé.

Depuis 2014, le nombre de cas ne cesse d’augmenter, passant de 66 à 223, en 2018 puis à 415 en 2019.

Rappelons que les bactéries spirochètes responsables de l’infection proviennent principalement du complexe Borrelia burgdorferi sensu stricto, en Amérique du Nord. D’autres espèces de borrelia existent également sur d’autres continents. Ces bactéries sont transmises par les tiques infectées (tiques du chevreuil et tiques à patte noires) qui se trouvent dans les régions boisées, les arbustes, les hautes herbes et les amas de feuilles mortes. Les petits, moyens et grands mammifères ainsi que plusieurs espèces d’oiseaux peuvent servir d’hôtes à la tique.

L’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) du Québec a mis en ligne un outil permettant de reconnaître les différents stades de la maladie sur le site inesss.qc.ca d’un même qu’un outil d’aide à la décision.