Le comité organisateur a dévoilé la programmation.

«On veut mettre le festival sur la carte»

La Tuque — C’est dans une ambiance festive que le comité de la 46e édition du Festival de chasse du Haut Saint-Maurice a dévoilé la programmation de l’événement qui se tiendra du 21 au 27 octobre prochain.

«Le Festival a le vent dans les voiles, le comité travaille depuis plusieurs mois déjà pour présenter une édition haute en couleur. On veut mettre le festival sur la carte et qu’il soit provincial sans pour autant délaisser les gens de La Tuque qui nous appuient depuis 46 ans», a lancé d’entrée de jeu Mario Lebel, président de l’événement.

Dès le début de l’automne, soit le 8 septembre, les chasseurs seront invités à participer à la clinique d’ajustement d’armes à feu, organisée conjointement avec le Club de tir La jolie Tuque et le Club des archers de La Tuque.

Du 21 au 27 octobre, les incontournables déjeuners des placoteux sont évidemment de retour, et ce, du lundi au vendredi. Le déjeuner familial du samedi sera également au programme.

Les festivités seront lancées avec la traditionnelle messe sous la tente du chasseur, suivie d’un dîner pour les aînés. Un spectacle musical en après-midi, spécialement dédié aux personnes âgées, a été ajouté. Ce sera un hommage à Oscar Thiffeault. Le lendemain, il y aura une pause pour les activités destinées au grand public.

Les festivaliers seront conviés le mardi 23 octobre, pour le populaire Salon des vins et sa zone prestige.

Mercredi, le 24 octobre, ce sera un grand bingo avec 10 000 $ en prix comme l’avait dévoilé précédemment le comité organisateur. Il s’agit d’un partenariat entre le Festival de chasse et la Corporation de développement communautaire (CDC).

L’artiste Jean-François Alarie est entouré de Marc-André Ayotte et Michaël Martineau, les propriétaires de la microbrasserie La Pécheresse.

Jeudi 25 octobre, ce sera le traditionnel souper des forestiers. En soirée, les festivaliers pourront faire la fête au son du LBA Band. La deuxième partie de la soirée sera animée par le groupe Lendemain de veille.

Les adeptes de la chasse sont attendus en grand nombre à la soirée des chasseurs le vendredi 26 octobre. Kiosques de produits et services, concours d’appel à l’orignal et animation seront au programme.

Le festival prendra fin le samedi 27 octobre. En matinée, les tout-petits seront privilégiés lors du déjeuner familial qui sera suivi d’un spectacle pour enfants. En après-midi, ce sera le concours de mesures de panaches sur la rue Saint-Joseph. Au total, 106 prix d’une valeur totale de 20 000 $ seront remis aux participants en 2018. L’an passé, ce sont 213 bêtes qui avaient été enregistrées. On espère atteindre 300 inscriptions cette année avec un nouveau programme d’Ambassadeurs.

«L’idée derrière ça, c’est qu’on a un très beau festival ici à La Tuque, et on veut que tout le Québec le sache. On veut avoir tous les panaches et les têtes possibles s’inscrivent à notre concours», a indiqué Amélie Joubert, membre du comité organisateur.

Le centre-ville sera également l’hôte du concours de bûcherons, d’activités familiales et de kiosques divers. Le duo The Signing Pianos prendra place sur la scène pour la première partie de la soirée sous la tente du chasseur. Nelson Voyer et son band auront l’honneur de clôturer cette édition du Festival de chasse.

Une bière avec du panache
La microbrasserie La Pécheresse, qui s’est récemment illustrée sur la scène internationale, va également faire rayonner le festival de Chasse. La bière «windigo» aura une nouvelle image pour le festival.

Elle sera vendue dans les 350 points de vente qui distribuent la microbrasserie latuquoise, et pendant l’événement. Jean-François Alarie, un artiste d’origine latuquoise, travaille actuellement à l’élaboration de l’étiquette.

M. Alarie a profité de l’occasion pour créer une série de toiles exposées actuellement dans le pub de la microbrasserie à La Tuque.

«On va prendre des éléments qui se retrouvent dans les peintures pour créer l’étiquette», a laissé savoir Marc-André Ayotte, copropriétaire de La Pécheresse.