Patrice Ricard et sa famille recevront un bon coup de main afin de traverser l’épreuve qui les afflige présentement.

«On est très touchés»

Trois-Rivières — L’épreuve que traverse Patrice Ricard, cet homme atteint d’une tumeur au cerveau incurable, et ses proches a grandement touché Isabelle Dupont, à un point tel qu’elle a décidé de se lancer à la recherche d’entreprises et de bénévoles intéressés à aider cette famille.

La gardienne des deux enfants de M. Ricard et de sa conjointe Jessyca Lépine a tout de suite décidé qu’elle allait mettre l’épaule à la roue afin d’aider la famille éprouvée lorsqu’elle a appris que le père des deux enfants qui partagent son quotidien depuis déjà plusieurs années était gravement malade. Consciente que les travaux de rénovation qui doivent être faits sur la résidence de la famille constituaient un problème qui occasionnait un grand stress à M. Ricard, elle a donc planché sur une solution afin de rayer ce dossier de la liste des nombreuses préoccupations qui causent des maux de tête aux parents de Laurent et Léonie. D’autant plus que la famille s’agrandira dans quelques mois. La toiture, le crépi, les fondations et la descente de cave doivent notamment être retapés.

«Ça vient me chercher tout particulièrement car je côtoie quotidiennement Patrice et Jessyca. J’ai donc trouvé un entrepreneur, Construction Sipro, dont tous les menuisiers ont accepté d’effectuer les travaux gratuitement. Mon conjoint travaille pour cette entreprise. Il leur a parlé de l’histoire de cette famille et ils ont trouvé que c’était une belle cause», raconte-t-elle sur un ton rempli de compassion.

Et question que la famille ne dépense pas les 15 413 $ amassés grâce à la campagne de sociofinancement mise sur pied par M. Ricard pour acheter les matériaux nécessaires aux travaux, la bonne samaritaine a approché des détaillants afin de sonder leur intérêt de les fournir gratuitement, ou à tout de moins à moindre coût. Elle a également lancé une deuxième campagne de sociofinancement. Les personnes intéressées à donner peuvent le faire en se rendant au www.gofundme.com/son-cancer-incurable-aidonsle.

«Je sais que Patrice se casse beaucoup la tête avec ça. Je veux le libérer de ce stress. Mon but est que je ne veux pas qu’il touche à l’argent qu’il a déjà amassé afin de payer les matériaux. Je veux qu’il garde ça pour en profiter avec sa famille», précise-t-elle.

Joint au téléphone par Le Nouvelliste alors qu’il revenait de l’hôpital, où il avait subi les traitements de radiothérapie et de chimiothérapie requis par sa condition, le principal intéressé s’est dit très reconnaissant que Mme Dupont ait pris cette initiative.

«On est très touchés. Il aurait fallu faire les travaux de toute façon. On n’aura donc pas à s’en faire avec ça. Disons que j’ai d’autres priorités pour l’instant», confie-t-il.

Mais comme les rénovations sont loin d’être les seuls facteurs anxiogènes dans la vie des membres de cette famille, Mme Dupont s’est mise à la recherche d’autres personnes et entreprises désireuses de s’impliquer afin de mettre un peu de baume sur leurs malheurs. Elle a notamment convaincu le marché Gourmet grignotard de Trois-Rivières d’offrir trois repas familiaux complets par semaine et une station-service de Yamachiche de donner une carte échangeable pour de l’essence. Désireuse que la famille ne manque de rien d’ici au départ de M. Ricard et après, elle lance un cri du cœur à tous ceux qui se sentent également interpellés. Toutes les personnes intéressées sont invitées à lui téléphoner au 819 296-1214.