Henri Provencher, le grand-père de la petite Cédrika, invite tout le monde à faire un don d’un dollar à la Fondation Cédrika Provencher pour lui permettre de continuer sa mission.
Henri Provencher, le grand-père de la petite Cédrika, invite tout le monde à faire un don d’un dollar à la Fondation Cédrika Provencher pour lui permettre de continuer sa mission.

«On a besoin d’argent»

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Pour un organisme comme la Fondation Cédrika Provencher, chaque don compte. Sans le soutien de la population, la fondation créée à la suite de la disparition en 2007 de la jeune Trifluvienne n’arriverait pas à mener à bien sa mission de prévenir les enlèvements d’enfants. Voilà pourquoi l’organisme sollicite des dons d’un dollar, un montant que tout le monde peut offrir.