La 8e édition des Nuits polaires de Trois-Rivières, qui avait lieu principalement au parc Champlain, a été très populaire.

Nuits polaires: une 8e édition couronnée de succès

La 8e édition des Nuits polaires de Trois-Rivières a connu un achalandage monstre. Les activités et spectacles proposés au parc Champlain ont été très populaires et ont fait courir les foules le jour comme la nuit.
Les organisateurs des Nuits polaires étaient très satisfaits dimanche de la réponse du public alors que d'importants changements ont été apportés cette année. Les spectacles qui étaient présentés par le passé sur la rue des Forges, avaient maintenant lieu au parc Champlain.
«Le taux d'achalandage était excellent à tous les moments du week-end. À chaque année, il y a toujours plus de monde aux Nuits polaires», souligne d'entrée de jeu Steve Dubé, le directeur général de la Corporation de l'Amphithéâtre, l'organisme chargé cette année d'organiser Les Nuits polaires. «L'ambiance était géniale. Et nous n'avons eu que des commentaires positifs pour les changements. L'édition 2014 est sans contredit un succès.»
Les artistes invités aux Nuits polaires, dont Éric Masson, Les Trois Accords, DJ Abeille et Mélissa Lavergne ainsi que Mister Valaire, ont donc joué sur une scène chauffée située au parc Champlain, où avait aussi lieu une foule d'autres activités. Alors que les artistes se donnaient en spectacle, des sculpteurs sur glace réalisaient de magnifiques oeuvres d'art.
En plus de favoriser l'ambiance, le nouvel emplacement de la scène était bien moins froid. «Il y a des corridors de vents sur des Forges. C'était bien plus froid les autres années», précise M. Dubé qui ne regrettait absolument pas la décision de concentrer la majorité des activités au parc Champlain.
Le magnifique temps du week-end a aussi permis aux Nuits polaires de connaître un succès. Les organisateurs le qualifiaient de «parfait» pour un événement d'hiver extérieur. «C'était vraiment parfait. La température n'était pas trop froide ou trop chaude», précise Steve Dubé en avouant que le succès d'un événement comme Les Nuits polaires est intimement lié à la météo.
Dame Nature a toutefois joué un mauvais tour aux organisateurs des Nuits polaires. Vendredi soir, alors que plusieurs centaines de personnes étaient réunies au parc portuaire, les vents soufflaient trop forts pour présenter le feu d'artifice.
Le spectacle pyrotechnique a donc dû être annulé, mais ce n'est que partie remise, précisent les organisateurs. «Le vent du sud-ouest avait des pointes de 40 km/h. Les préventionnistes de la Sécurité publique de Trois-Rivières ont pris la bonne décision. Ce n'était pas sécuritaire», estime Steve Dubé qui n'hésite pas à dire que le feu d'artifice des 9e Nuits polaires «ne sera que plus gros».