Les candidats du NPD en Mauricie, Ruth-Ellen Brosseau (Berthier-Maskinongé), Robert Aubin (Trois-Rivières) et Barthélémy Boisguérin (Saint-Maurice/Champlain).

NPD en Mauricie: des priorités axées sur le développement durable

Trois-Rivières — Lutte à l’obsolescence programmée, au gaspillage alimentaire et promotion de la transition vers les véhicules zéro émission, voilà les priorités des candidats du NPD en Mauricie. Réunis en conférence de presse mercredi matin, Ruth-Ellen Brosseau, Robert Aubin et Barthélémy Boisguérin ont présenté aux médias leur intention de déposer des projets de loi privés s’ils sont élus à la Chambre des communes lundi prochain, des projets de loi tous axés sur l’environnement et le développement durable.

Chaque député a le loisir de présenter un projet de loi privé au cours de son mandat. C’est dans cette optique que les trois candidats en Mauricie ont tenu à faire connaître leur priorité pour le prochain mandat.

Pour Robert Aubin, député sortant et candidat NPD dans Trois-Rivières, la lutte à l’obsolescence programmée est devenue incontournable. Le projet de loi qu’il compte déposer comprendrait le «droit à la réparation», une mesure inspirée des pays de l’Union européenne. M. Aubin estime qu’il est devenu primordial de limiter les stratagèmes d’obsolescence programmée des compagnies tout en protégeant l’environnement des déchets générés par cette pratique.

«L’obsolescence programmée est devenue un non-sens pour quiconque a une conscience environnementale. Il faut se donner les moyens de faire cesser cette pratique», croit-il.

Dans Saint-Maurice—Champlain, Barthélémy Boisguérin proposera un projet de loi pour favoriser la transition vers les véhicules électriques pour les consommateurs, ce qui inclurait aussi une proposition pour une subvention fédérale sur les véhicules électriques usagés, en plus de s’assurer que 100 % des véhicules achetés en 2040 soient des véhicules zéro émission. Pour lui, il importe de pouvoir étendre les subventions gouvernementales fédérales aux véhicules usagés sur du long terme, ce qui permettra à un plus grand nombre de personnes de pouvoir se permettre cette transition.


AbonnezvousBarometre

Ces deux projets de loi ont d’ailleurs été salués par Guillaume André, directeur général de Véhicules électriques Simon André, où se déroulait le point de presse. Selon M. André, tant l’idée de M. Aubin que de M. Boisguérin pourront favoriser des entreprises comme cette entreprise familiale, qui procède non seulement à la vente de véhicules électriques usagés, mais également au reconditionnement des batteries de véhicules électriques afin de prolonger la durée de vie de ces véhicules.

Pour sa part, la députée sortante et candidate NPD dans Berthier-Maskinongé, Ruth-Ellen Brosseau, souhaite pouvoir s’attaquer au gaspillage alimentaire, un projet de loi qui prévoirait faciliter le don d’aliments par les entreprises agricoles et commerciales à des organismes à but non lucratif ou des associations.

Mme Brosseau a d’ailleurs rappelé que cette année, 58 % de la nourriture produite au Canada est gaspillée, ce qui présente un véritable enjeu au point de vue environnemental, tant pour la production et le transport de cette nourriture que pour son enfouissement dans les sites de déchets. Mme Brosseau a cité des initiatives telles que Maski Récolte ou encore les ententes prises entre les grandes chaînes d’alimentation et Moisson Mauricie et Centre-du-Québec à titre d’exemple.

Questionnée sur le déroulement de la campagne électorale à cinq jours du scrutin, l’équipe NPD de la Mauricie s’est dite en confiance sur le terrain, alors que le parti effectue présentement une remontée dans les sondages. Les trois candidats entendent travailler jusqu’à la toute dernière minute afin de tenter de gagner le vote des électeurs des trois circonscriptions.