Le député de Maskinongé, Simon Allaire, et le maire de Saint-Boniface, Pierre Desaulniers.

Nouvelles infrastructures d’assainissement des eaux à Saint-Boniface

SAINT-BONIFACE — La Municipalité de Saint-Boniface a de toutes nouvelles infrastructures d’assainissement des eaux usées. Ce nouveau système qui permet d’éviter de rejeter les eaux usées dans la nature a été inauguré lundi en présence du député de Maskinongé, Simon Allaire.

«C’est un investissement de 2,1 millions $ pour améliorer les infrastructures d’aqueduc et d’égouts de la municipalité de Saint-Boniface qu’on inaugure. C’est une belle nouvelle et c’est bénéfique pour l’environnement», explique le député Maskinongé lors de l’inauguration des nouvelles infrastructures d’assainissement des eaux usées. «Les travaux ont déjà été réalisés et tout fonctionne bien.»

Simon Allaire était sur place au nom de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest. Le député de Maskinongé insistait sur les conséquences positives des nouvelles infrastructures sur la santé des cours d’eau. «On ne peut pas accepter aujourd’hui en 2019 qu’il y ait des déversements dans la nature sans que l’eau soit traitée. C’était très attendu par les citoyens», ajoute l’élu caquiste.

Le maire de Saint-Boniface, Pierre Desaulniers, précise que la construction des nouvelles infrastructures a été rendue possible grâce à des investissements des gouvernements fédéral et provincial. «Ça fait des décennies qu’on attend. La Municipalité a commencé à travailler ce dossier dans les années 90. Mais quand nous sommes entrés en poste en 2017, le conseil municipal et moi avons pris des décisions pour faire avancer ce dossier rapidement», mentionne le maire de Saint-Boniface.

«On envoyait les égouts dans la nature. Les 650 résidents qui sont sur le réseau d’égout envoient maintenant leurs eaux usées à l’assainissement des eaux.»