Donald Martel.

Nouvelles fonctions pour Donald Martel: «c’est une belle marque de confiance»

BÉCANCOUR — Après avoir été écarté du cabinet des ministres de François Legault, le député de Nicolet-Bécancour Donald Martel accède à de nouvelles fonctions dans le gouvernement caquiste. Il vient d’être nommé adjoint parlementaire du premier ministre pour les volets Projet Saint-Laurent et zones d’innovation. Sa consoeur de Laviolette-Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, devient pour sa part adjointe parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs pour le volet forêts.

Bien qu’il avait été déçu de ne pas accéder au cabinet des ministres, Donald Martel ne considère pas pour autant cette nomination comme un prix de consolation, bien au contraire. «J’ai été triste, mais ça ne veut pas dire que je ne comprenais pas. J’ai bien compris les raisons et je les accepte. Maintenant, j’ai rencontré M. Legault et son chef de cabinet et nous avons eu des discussions pour savoir ce qui pourrait me rendre heureux. Dans mon cas, je n’avais pas le goût d’avoir des responsabilités parlementaires. Je suis un gars de dossiers», indique M. Martel.

C’est donc ses compétences au niveau du développement économique qui seront mises à contribution dans ces nouvelles fonctions, note-t-il. «Je trouve que c’est une belle marque de confiance. Je vais soutenir le premier ministre dans ces deux dossiers, je relève directement de François Legault, ce qui me donne aussi accès au conseil exécutif», fait remarquer le député de Nicolet-Bécancour.

Pour lui, le Projet Saint-Laurent en est un inspirant et la vision économique et touristique qu’il véhicule présente un potentiel incroyable pour le Québec. 

Il entend par contre mettre la priorité, dans un premier temps, sur l’organisation des zones d’innovations, un projet qui, selon lui, permettra la création de quartiers innovants, de secteurs résidentiels et commerciaux, de lieux de travail, de recherche, d’apprentissage et de divertissement dans le but d’offrir des emplois bien rémunérés et une qualité de vie élevée dans toutes les régions. 

Par ailleurs, Marie-Louise Tardif accède elle aussi à des fonctions d’adjointe parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, pour le volet forêts. Rappelons que la nouvelle députée de Laviolette-Saint-Maurice est notamment détentrice d’un baccalauréat en génie forestier, a été PDG du Parc de l’Île Melville et secrétaire-trésorière du conseil d’administration de l’Association des parcs régionaux du Québec.