La mairesse de Nicolet et présidente de la Table des MRC du Centre-du-Québec, Geneviève Dubois.

Nouvelle image de marque du Centre-du-Québec: «Ici on fait bouger les choses»

NICOLET — C’est par l’image d’un point d’exclamation et le slogan Ici on fait bouger les choses que la Table des MRC du Centre-du-Québec entend développer la notoriété de cette plus jeune région administrative du Québec, et ce, tant à l’extérieur de son territoire qu’auprès de sa population.

Le dévoilement a eu lieu mardi à l’occasion de cérémonies tenues simultanément dans les cinq MRC qui la composent, soit Arthabaska, Bécancour, Drummond, L’Érable et Nicolet-Yamaska.

«C’est la première fois que des MRC s’unissent pour doter leur région administrative d’une telle image de marque ainsi que d’un plan de promotion. Nous sommes un modèle pour les autres régions. Reposant sur une approche de communication inclusive, le projet de développement de la notoriété nous permettra de promouvoir les forces et les attraits de notre collectivité et de contribuer ainsi à son essor démographique et économique. Et c’est sans compter le renforcement du sentiment d’appartenance qu’il entraînera chez les Centricoises et les Centricois», a déclaré la présidente de la Table des MRC du Centre-du-Québec, Geneviève Dubois.

Dans son allocution, celle-ci a évoqué les nombreux défis auxquels doit faire face la région. «Des défis démographiques, de vieillissement de la population, des défis importants de main-d’œuvre qui empêchent nos entreprises de se développer à leur plein potentiel et ultimement freinent le développement de notre région. En se positionnant, nous serons en mesure d’attirer de nouveaux travailleurs. Il faut agir maintenant», a-t-elle lancé. D’où cette réflexion qui a pris naissance en 2017 au sein des cinq MRC.

Pour la région, cette nouvelle image de marque aura notamment pour avantages d’unir ses principaux acteurs autour d’une signature distinctive, de refléter les valeurs communes à l’ensemble de son territoire, d’accroître le sentiment de fierté de sa population et de ses entreprises, de communiquer aux gens du Québec et d’ailleurs ce qui rend la collectivité centricoise unique et attirante et de favoriser son positionnement en tant que destination attractive auprès des entreprises, des investisseurs, des travailleurs, des familles et des touristes.

«C’est un projet rassembleur qui va faire en sorte que notre région soit perçue et reconnue comme l’une des plus dynamiques au Québec. La Table des MRC en a fait une de ses priorités», a-t-elle plaidé lors du lancement tenu à l’hôtel de ville de Nicolet en présence d’une soixantaine d’invités, parlant du fruit de deux ans de travail.

En entrevue, la préfète de la MRC de Nicolet-Yamaska a expliqué «qu’on est vraiment en train de s’assurer de bien se positionner». «On a fait des actions politiques pour revendiquer, pour être reconnue. La région a une vingtaine d’années seulement, c’est la dernière. On sent qu’on a encore un petit peu de chemin à faire pour se faire connaître autant des citoyens que des touristes, des travailleurs et même des investisseurs», a-t-elle avoué.

Un site Web – icionfaitbougerleschoses.com – fournit tous les détails entourant le dévoilement de la nouvelle image du Centre-du-Québec. De plus, une enveloppe budgétaire de 775 000 $ sera disponible pour des organismes et des municipalités de la région qui souhaiteraient s’impliquer dans le projet. Une aide financière pourrait leur être accordée lorsqu’ils utilisent l’image Centre-du-Québec dans leur propre campagne de promotion. Les détails de ce programme seront bientôt diffusés sur le site Web.

Pourquoi le point d’exclamation? «En fait, il représente la ponctuation que nous utilisons quand nous sommes émerveillés, surpris, éblouis par quelque chose. Elle représente les nombreuses surprises et découvertes qu’offre notre beau territoire. Mais le point d’exclamation représente également l’expression, l’affirmation, c’est notre façon de prendre notre place et de crier haut et fort notre fierté de la région», décrit Geneviève Dubois.

Il y a aussi l’angle «à notre point d’exclamation qui démontre que la région est en mouvement, qu’elle est axée vers l’avenir». «Et le point est bien sûr central, comme le Centre-du-Québec l’est. Les formes en rondeur du logo et la typographie rappellent le côté humain, chaleureux, accueillant. Comme nous finalement. En bref, il s’agit d’un symbole marquant et qui laisse sa trace, un point et sa trajectoire qui démontre qu’au Centre-du-Québec, nous sommes toujours en mouvement. De plus, c’est une image qui illustre parfaitement notre nouvelle signature, Ici on fait bouger les choses», souligne la mairesse de Nicolet.

Créée en 1997, la région du Centre-du-Québec a une population de près de 250 000 personnes réparties dans 80 municipalités. Elle est située au cœur de la portion densément peuplée du Québec, à mi-chemin entre Montréal et Québec, avec pour limites le fleuve Saint-Laurent au nord et les montagnes des Appalaches au sud.

«Reconnue pour son fort esprit d’entrepreneuriat et un grand sens de l’innovation, la région centricoise présente une dimension urbaine invitante et à échelle humaine, entourée d’un cadre naturel diversifié à prédominance agricole», a-t-elle conclu.