Cassandra Nadeau (au centre), présidente d’honneur du 11e Relais pour la vie de la MRC de Maskinongé, en compagnie des coprésidents François Lemay-Adam et Marie-Ève Plante.

Nouvelle équipe pour le Relais pour la vie de Maskinongé

Louiseville — La relève se pointe au comité organisateur du 11e Relais pour la vie de la MRC de Maskinongé. Renouvelée à 90 %, l’équipe est prête à accueillir participants et bénévoles lors de cette activité de financement pour la lutte contre le cancer qui aura lieu le samedi 25 mai à la Place Canadel de Louiseville.

Tous les deux dans la vingtaine, Marie-Ève Plante et François Lemay-Adam sont les coprésidents du comité organisateur. Avec Michel Dupuis, ils ont formé le trio de base pour ensuite convaincre une douzaine de personnes à se joindre à eux.

«J’ai commencé à m’impliquer comme participante en l’honneur de mon parrain qui était en rémission. Avec les années, j’ai été bénévole et François m’a demandé d’embarquer dans le comité. J’ai été quatre ans à l’animation. J’ai pensé laisser ma place, mais je ne peux pas arrêter quand je sais que le cancer ne dort pas», raconte Mme Plante, dont d’autres proches sont confrontés à la maladie.

Rappelant que ses parents sont des gens impliqués dans leur milieu, François Lemay-Adam a d’abord été approché par une tante pour participer au Relais pour la vie. De fil en aiguille, il a travaillé à l’animation, au montage du site et à la logistique.

«D’année en année, je me mets des défis. C’est un marathon de 24 heures. Mais c’est quoi, à comparer à une personne qui combat le cancer? M’impliquer 24 heures, c’est faisable. C’est ma part.»

Les deux coprésidents comptent chacun près de 10 ans d’engagement au sein du Relais pour la vie et souhaitent maintenant amener l’événement à un autre niveau.

«On garde la base, mais on veut apporter une nouvelle expérience aux participants avec des surprises», ajoute M. Lemay-Adam.

La présidence d’honneur a également été confiée à une jeune femme. Cassandra Nadeau, originaire de Louiseville, avait 23 ans lorsqu’elle a reçu un diagnostic de cancer du sein il y a près d’un an.

Cette nouvelle a évidemment plongé la jeune femme dans un univers inconnu qui engendre la peur. L’information obtenue auprès de la Société canadienne du cancer et le soutien de ses proches sont des atouts pour traverser cette épreuve, estime-t-elle.

«Le Relais est de marcher une nuit en pensant aux gens pris dans l’anxiété et la peur», raconte Mme Nadeau.

Le comité organisateur du 11e Relais pour la vie de la MRC de Maskinongé souhaite attirer 15 équipes composées de sept à 15 marcheurs. Treize équipes sont déjà inscrites.

Le comité organisateur apporte une nouvelle formule en 2019 en ayant sa propre équipe qui accueillera des marcheurs individuels. Une tente leur sera réservée durant l’événement.

Une rencontre d’information sera organisée pour les personnes qui désirent former une équipe.

Cette rencontre aura lieu le 11 avril, à 18 h 30, au centre de services de Louiseville de la Caisse Desjardins de l’ouest de la Mauricie.

L’an dernier, le Relais a permis d’amasser près de 50 000 $ et le comité organisateur de 2019 souhaite dépasser les 50 000 $.