Le directeur recherches et développement de GSC Automation, Mathieu Simoneau, est accompagné sur la photo de Chantal Durocher, directrice au développement des affaires à Desjardins entreprises, de Marc Guillot et Natasha Côté, directeur de projets et directrice administrative de la nouvelle entreprise, ainsi que de Cynthia Slicer, commissaire industrielle à IDE Trois-Rivières.
Le directeur recherches et développement de GSC Automation, Mathieu Simoneau, est accompagné sur la photo de Chantal Durocher, directrice au développement des affaires à Desjardins entreprises, de Marc Guillot et Natasha Côté, directeur de projets et directrice administrative de la nouvelle entreprise, ainsi que de Cynthia Slicer, commissaire industrielle à IDE Trois-Rivières.

Nouvelle entreprise en automatisation à Trois-Rivières

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Une nouvelle entreprise qui se spécialise dans l’automatisation vient tout juste de lancer ses opérations à Trois-Rivières. Fondée par trois jeunes entrepreneurs, l’entreprise GSC Automation a inauguré mercredi sa nouvelle usine de la rue du Père-Daniel.

Les électromécaniciens Marc Guillot et Mathieu Simoneau se sont associés à Natasha Côté, qui se spécialise de son côté en administration. La nouvelle entreprise de ces trois entrepreneurs offre la conception sur mesure de machines automatisées, d’usinage de pièces métalliques, découpes au plasma, soudage et réparation d’équipement en ateliers.

«On fait principalement de la conception de machines industrielles automatisées. On fait aussi de la conception de pièces sur mesure en acier, acier inoxydable, aluminium ou encore du reconditionnement de machines et de la maintenance préventive», mentionne Natasha Côté, directrice administrative de GSC Automation.

La jeune entreprise a déjà décroché des contrats auprès d’entreprises industrielles de la région. «On les remercie pour leur confiance», précise-t-elle.

Des investissements d’environ 400 000 $ ont été nécessaires pour démarrer l’entreprise. Toutefois, celle-ci peut compter sur un prêt de 87 000 $ du gouvernement du Québec par l’entremise du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie pour l’acquisition d’équipements et l’aménagement de l’usine.

«L’arrivée de cette nouvelle entreprise spécialisée dans l’automatisation et la conception de nouveaux équipements industriels répondra aux besoins des PME manufacturières de la Mauricie et du Centre-du-Québec», affirme le député de Trois-Rivières et ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

«De ce fait, GSC Automation pourrait contribuer à pallier le manque de main-d’œuvre dans la région et à accroître la productivité des entreprises d’ici. Je lui souhaite beaucoup de succès en Mauricie.»

Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières accorde une aide financière de 40 000 $ à cette nouvelle entreprise. Cette somme provient du Fonds local de solidarité et du Fonds local d’investissement. «Alors que l’industrie manufacturière vit les contrecoups de la rareté de la main-d’œuvre, les services de GSC Automation contribuent directement à augmenter la productivité de ses clients. Pour nous, tout le monde est gagnant», estime Cynthia Slicer, la commissaire industrielle responsable du dossier de GSC Automation.

En terminant, Desjardins accorde une subvention de 1500 $ à cette entreprise ainsi qu’une marge de crédit de 10 500 $.