Laeticia Gingras, Frédérik Dubé, Mathieu Laflamme et Waien Chilton forment la brigade verte 2019 de La Tuque. Ils sont accompagnés sur la photo de Julie Noël du SDÉF, du maire de La Tuque, Pierre-David-Tremblay et de Sylvain Hénault, superviseur en environnement et qualité de l’eau.

Nouvelle brigade verte à La Tuque

LA TUQUE — Une nouvelle brigade verte sera en action dans les prochaines semaines à La Tuque. Les membres de la brigade vont sensibiliser les citoyens à l’importance du recyclage et de l’économie d’eau potable. Ils proposeront trucs et astuces pour inciter les Latuquois à améliorer leur empreinte écologique.

La brigade verte sera présente en différentes occasions, notamment aux deux prochaines éditions des Jeudis centre-ville. Ses membres effectueront un sondage auprès des citoyens. La brigade verte va aussi rencontrer des jeunes dans différents camps de jour à La Tuque et d’autres organisations rejoignant des clientèles diversifiées.

La brigade verte fera du porte-à-porte dans certaines rues de la municipalité, ainsi que dans les campings, pour rencontrer les citoyens au cours de l’été.

Les Latuquois pourront facilement reconnaître les membres de la brigade par leur chandail vert portant les logos conçus spécialement à cet effet. Il s’agit d’une première expérience pour la municipalité qui affirme s’être s’inspirée de projets semblables développés dans d’autres municipalités du Québec.

«Ville de La Tuque a l’intention de répéter l’utilisation de la brigade verte au cours des années futures en période estivale, tout en améliorant la formule au besoin en fonction des commentaires que les jeunes vont récolter sur le terrain à ce sujet cette année», a fait savoir la municipalité.

Quatre nouveaux postes d’emplois étudiants ont été créés dans le cadre de ce projet, qui fait partie des actions du plan de gestion des matières résiduelles (PGMR). La brigade verte est composée de Frédérik Dubé, Waien Chilton, Mathieu Laflamme et Laetitia Gingras. Ils agiront sous la supervision de la division Environnement du Service de l’aménagement, développement du territoire et urbanisme en collaboration avec le Service de développement économique et forestier de La Tuque (SDÉF).

«La gestion des matières résiduelles et l’économie d’eau potable sont au cœur de nos préoccupations environnementales. Comme société, nous devons être plus sensibles à l’importance de recycler nos matières résiduelles et d’économiser l’eau potable. Nous travaillons actuellement à mettre en place notre vision d’un développement durable adapté à notre réalité dans le cadre de notre PGMR», a souligné le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay.