On aperçoit ici, dans l’ordre habituel, Natacha Pilotte, directrice générale de l’aréna de Saint-Boniface, Louise Caron, présidente du conseil administration, Pierre Désaulniers, maire de Saint-Boniface et Pierre Giguère, député de Saint-Maurice.

Nouveaux investissements dans les arénas

Saint-Tite — Après Sainte-Anne-de-la-Pérade, c’est au tour de Saint-Tite et de Saint-Boniface de recevoir de l’aide gouvernementale pour la mise aux normes de leur aréna respectif.

Dans le cas de Saint-Boniface, l’investissement gouvernemental pourrait atteindre 618 566 $. Le projet global est d’environ 1,2 million $, indique Louise Caron, présidente de la Corporation de développement communautaire de Saint-Boniface qui gère l’aréna.

Pour l’instant, la Municipalité appuie le projet, mais n’a pris aucun engagement financier, indique la secrétaire-trésorière de Saint-Boniface, Maryse Grenier.

L’organisme sans but lucratif a donc l’intention de solliciter la Municipalité pour compléter le manque à gagner et comptera sur d’autres subventions, voire des emprunts, pour réaliser son projet.

Mme Caron espère que les travaux se feront en 2019 puisque 2020 est la date limite pour enlever le fréon dans les systèmes de réfrigération. Elle veut faire en sorte que tous les travaux, notamment la réfection du système électrique et la pose d’un plafond réfléchissant, se fassent en même temps durant la période estivale où l’aréna n’est pas loué.

Dans le cas de Saint-Boniface, tout comme dans celui de Saint-Tite, les investissements permettront de mettre les installations aux normes, en particulier en modifiant le système de réfrigération fonctionnant au gaz R-12 ou R-22.

Dans le cas de Saint-Tite, le soutien financier de Québec peut atteindre jusqu’à 800 000 $. Le nouveau système de réfrigération fonctionnera avec un réfrigérant synthétique de nouvelle génération.

Selon l’attachée de presse de la ministre Julie Boulet, l’investissement total prévu à Saint-Tite est de 3 millions $.

Il n’a pas été possible de parler à la mairesse, Annie Pronovost, jeudi, pour en savoir plus. «Nous sommes très heureux de recevoir cette somme substantielle de notre gouvernement qui pourra nous aider grandement à la mise aux normes du système de refroidissement de notre aréna», a toutefois indiqué la mairesse par voie de communiqué. Cette aide financière contribuera «à l’occupation et à la vitalité du territoire», dit-elle, tout en faisant preuve d’un «souci de l’environnement en innovant de façon responsable.»

Notons que 27 projets, au Québec, ont fait l’objet de recommandations favorables à la suite d’un troisième appel de projets lancé en avril 2017. L’investissement du gouvernement pour l’ensemble de ces projets est de 17 millions $. L’attachée de presse du ministre Sébastien Proulx, Marie B. Deschamps, indique que ces investissements toucheront quatre projets en Mauricie, dont un n’a pas encore été annoncé et un autre au Centre-du-Québec qui sera dévoilé bientôt.

En 2012, 31 chantiers avaient été financés et 80 en 2016.

De gauche à droite: la ministre Julie Boulet, la mairesse de Saint-Tite, Annie Pronovost, et la présidente du club de patinage artistique Les Cabrioles, Sonia Fiset, au Sportium municipal de Saint-Tite.