Alexandre Pétrin, coordonnateur des expositions et des activités par intérim au Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac, au Vieux-Presbytère de Batiscan et au Domaine seigneurial de Sainte-Anne et Marianne Chartier-Boulanger, stagiaire en communication au Magasin général Le Brun ont uni leur force pour proposer un nouveau circuit pour les cyclistes.

Nouveaux circuits historiques pour les cyclistes

TROIS-RIVIÈRES — Plusieurs attraits touristiques de la région ont uni leur force pour séduire les cyclistes en offrant des trajets sur le Chemin du Roy. Le Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac, le Magasin général Le Brun, Le Brun en ville et le Vieux-Presbytère de Batiscan sont les lieux historiques participants à cette nouvelle proposition nommée L’histoire à vélo.

Il y a un an que le projet mijote. D’abord amorcé par Karl Lafrenière, un stagiaire en gestion d’entreprise en 2017, il a été complété cette année par Alexandre Pétrin, coordonnateur des expositions et des activités par intérim au Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac, au Vieux-Presbytère de Batiscan et au Domaine seigneurial de Sainte-Anne et Marianne Chartier-Boulanger, stagiaire en communication au Magasin général Le Brun.

Cette dernière était enchantée que l’initiative puisse enfin voir le jour.

«C’est un test qu’on fait cette année. On pense déjà à des modifications qu’on va faire l’an prochain pour rendre les trajets plus accessibles mais au moins le projet est lancé», se réjouit Mme Chartier-Boulanger.

Les touristes à deux roues auront donc le choix de cinq circuits reliant les différents lieux et variant de 15 à 50 km. «Il a beaucoup de cyclistes qui partent de Québec pour aller à Montréal ou vice versa. Comme les quatre lieux historiques se retrouvent sur le Chemin du Roy, on souhaite attirer les cyclistes qui empruntent cette route qui est très convoitée.»

Il suffit de s’arrêter dans un des quatre lieux historiques pour se procurer un dépliant qui expliquera le projet et permettra de se procurer une gratuité dans les autres lieux historiques.

Il est également possible de participer, pour le plaisir, au quiz qui compte environ une dizaine de questions et qui permet d’ajouter une petite touche ludique au parcours.

Bien que la clientèle visée soit celle des cyclistes, l’activité est offerte à tous. «Nous souhaitons vraiment interpeller les cyclistes mais c’est certain que si des gens souhaitent le faire en voiture ou en moto, allez-y! Le but c’est vraiment de faire découvrir quatre lieux historiques.»